121 femmes décédées sous les coups de leur conjoint en 2013 : Une tendance à la baisse qui encourage le Gouvernement à poursuivre son action

7 mai 2014

Communiqué de presse conjoint de Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur et de Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports du 6 mai 2014.


En 2013, 121 femmes et 25 hommes sont décédés, victimes de leurs compagnons ou ex-compagnons. Ce chiffre est en baisse par rapport à 2012 (28 décès en moins). Il représente 19,6 % des homicides de toute nature répertoriés au cours de l’année écoulée. 13 enfants ont également été victimes, en 2013, de violences mortelles exercées par leur père ou leur mère.

Il ressort également de cette étude que, dans plus de trois-quarts des cas, les « agresseurs » ont utilisé une arme (blanche ou à feu). Dans 50% des cas, la victime avait déjà subi des violences sous diverses formes au sein du couple. Par ailleurs, on constate dans plus de la moitié des cas la présence de substances (alcool, stupéfiants, médicaments psychotropes) susceptible d’altérer le discernement de l’auteur ou de la victime au moment des faits.

Cette tendance à la baisse encourage le Gouvernement à poursuivre son action. Avec le 4e plan interministériel de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes, annoncé le 22 novembre 2013, il met en pratique des principes d’action simples et structurants et double les moyens spécifiques consacrés aux violences faites aux femmes (66 millions d’euros de 2014 à 2016). 

Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, et Najat Vallaud-Belkacem ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports sont particulièrement déterminés à mettre en œuvre tous les dispositifs nécessaires pour lutter plus efficacement contre ces violences qui brisent chaque année trop de vies et de familles. Ils appellent à une mobilisation de toutes et tous, de toute la société car c’est le refus des violences par tous et par chacun qui permet aux victimes d’en sortir, d’être mises à l’abri et d’être accompagnées.


Partagez :

Partager et favoriser
Suivez nous sur :