Baisse de la mortalité routière constatée au mois de juillet

14 août 2014

Communiqué  de presse du ministère de l'Intérieur du jeudi 14 août 2014


M. Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur, salue la baisse de la mortalité routière constatée au mois de juillet, qui met fin à une série de quatre mois de hausse consécutifs.

En effet, le bilan mensuel publié aujourd’hui par l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) enregistre une diminution de -11,6% de la mortalité routière pour le mois de juillet 2014, avec 304 personnes décédées contre 344 en juillet 2013. Ce sont ainsi 40 vies qui ont été épargnées, faisant de ce mois de juillet le moins meurtrier depuis soixante ans. Les autres indicateurs sont également en baisse : -15,6% pour les accidents corporels et les personnes blessées et -18,6% pour les personnes hospitalisées plus de 24 heures après l’accident.

Encourageants, ces résultats prouvent qu’il n’y pas de fatalité à l’insécurité routière. Pour autant, il convient de redoubler d’attention au volant, car si ces données sont favorables, le bilan des sept premiers mois de l'année (+ 72 tués) et les drames survenus sur la route en juillet, notamment dans l’Aube et dans la Meuse, nous appellent à une vigilance renforcée.

A la veille du chassé-croisé du week-end du 15 août, Bernard Cazeneuve appelle donc les automobilistes et tous les usagers de la route à la plus grande prudence, à respecter strictement les règles et à adapter en permanence leur conduite aux conditions de circulation.

Le Ministre de l’Intérieur salue l’engagement sans faille des Préfets, qu’il a personnellement mobilisés pour lutter efficacement contre l’insécurité routière. Sous leur autorité, ce sont ainsi près de  14 000 gendarmes et policiers qui seront une nouvelle fois présents sur les routes durant ce long week-end.

Cette détermination de l’Etat et cet appel renouvelé au civisme des automobilistes répondent à un seul objectif : sauver des vies et éviter des évènements dramatiques sur les routes de France.


Partagez :

Partager et favoriser
Suivez nous sur :