Déplacement de Bernard Cazeneuve au commissariat de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire)

20 décembre 2014

Communiqué de presse de Bernard Cazeneuve du samedi 20 décembre 2014


Le ministre de l’intérieur, accompagné du directeur général de la police nationale, s’est rendu en fin d’après-midi au commissariat de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire) où, vers 14 heures, un homme a agressé violemment trois policiers à l’arme blanche.

Deux policiers ont été sérieusement blessés. Une fonctionnaire de police, très choquée, a été plus légèrement atteinte. Les fonctionnaires ont dû faire usage de leur arme administrative, blessant mortellement l’agresseur.

Celui-ci, connu des services de police pour des faits de délinquance de droit commun, ne s’était jamais signalé par des activités à caractère terroriste. Les premiers éléments de l’enquête orientent cependant les investigations en ce sens.

Le parquet anti-terroriste de Paris s’est saisi du dossier en confiant l’enquête à la direction centrale de la police judiciaire (sous-direction anti-terroriste) et à la direction générale de la sécurité intérieure. Il appartiendra à l’autorité judiciaire de communiquer sur son déroulement.

Bernard Cazeneuve condamne avec la plus grande fermeté cet acte odieux. Il apporte tout son soutien aux policiers de Joué-lès-Tours, profondément affectés par cette agression. Il se rendra au chevet des blessés dès que leur état de santé le permettra. Il témoigne à tous les policiers, les gendarmes et les sapeurs-pompiers de France, exposés quotidiennement à ce type de risque, sa solidarité et sa reconnaissance pour leur courage et leur abnégation. Il salue l’action des services du renseignement territorial et de la sécurité intérieure pour leur veille active.

Dès ce soir, le ministre de l’intérieur a donné des instructions à tous les préfets, aux directeurs généraux de la police nationale et de la gendarmerie nationale et au préfet de police pour renforcer les mesures de sécurité des personnels, au sein des services de police et des unités de gendarmerie comme sur la voie publique. Bernard Cazeneuve a également demandé au directeur général de la sécurité civile et de la gestion des crises, comme aux préfets de département, de sensibiliser parallèlement les maires et les présidents des services départementaux d’incendie et de secours pour que des mesures de même nature soient prises afin de garantir la sécurité des policiers municipaux et des sapeurs-pompiers, également exposés à raison de leur tenue d’uniforme.

Le Gouvernement est déterminé à combattre toutes les formes de terrorisme qui menacent la sécurité des français et de tous les agents publics qui, 24 heures sur 24, veillent sur eux. 


Partagez :

Partager et favoriser