100 sapeurs-sauveteurs de la Sécurité civile de Brignoles s'envolent pour la Réunion après le passage du cyclone Bejisa

50 sauveteurs de la Sécurité civile s'envolent pour la Réunion © MI/DGSCGC/E. François
3 janvier 2014

A la demande du ministre de l'Intérieur, le directeur général de la Sécurité civile et de la gestion des crises a engagé 100 sapeurs-sauveteurs originaire de Brignoles (83) sur l’île de la Réunion, après le passage du cyclone Bejisa le 2 janvier.


Un premier détachement de 50 sapeurs-sauveteurs de la Sécurité civile a décollé le 2 janvier de l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle en début de soirée et un second se posera sur l’aéroport Rolland Garros de la Réunion, le 4 janvier dans la matinée.

Ces renforts nationaux de la Sécurité civile sont placés sous l’autorité du préfet de la Réunion,  Jean-Luc Marx, responsable de la direction des opérations de secours. En soutien des sapeurs-pompiers territoriaux, les sapeurs-sauveteurs sont engagés sur les arrondissements de Saint‐Paul et de Saint‐Pierre. Ils ont pour mission de dégager et de sécuriser les réseaux routiers, de renforcer les équipes EDF travaillant au rétablissement du réseau et d’apporter une action de soutien auprès des villages isolés dans les cirques.

Le passage du cyclone Bejisa a tué une personne et blessé 17 personnes dont deux gravement, prises en charges par les sapeurs-pompiers territoriaux. Au total, ils ont effectué 376 interventions. Le SAMU a pris en charge 4000 appels et la cellule d’information du public de la préfecture a répondu à 1200 personnes. Le 3 janvier à 14h00 heure locale, 153 500 foyers étaient toujours privés d’électricité et 200 000 abonnés privés d’eau courante.


Partagez :

Partager et favoriser
Suivez nous sur :