J-80 avant l'Euro !

J-80 avant l'Euro !
22 mars 2016

Quelques heures après les attentats de Bruxelles, le ministre de l'Intérieur a présidé un comité de pilotage "Euro 2016". Cette réunion, prévue de longue date, était présidée conjointement avec le ministre de la ville, de la jeunesse et des sports, Patrick Kanner.


Elle a rassemblé les élus des villes hôtes et les préfets des départements concernés, ainsi qu'Alain Juppé, maire de Bordeaux mais aussi Président du club des sites hôtes de l'euro 2016.

Ce comité de pilotage a pour ambition de partager les différentes données dont disposent les services dans le domaine de la sécurité afin que tous les acteurs puissent être mobilisés au regard de la situation particulière que connaît la France et ses voisins européens.

Si le ministre de l'Intérieur a rappelé le haut niveau de menaces auxquelles la France et ses partenaires sont confrontés, il a néanmoins affirmé que l'Euro 2016 aurait bien lieu, insistant néanmoins sur le fait qu'il fallait avoir la souplesse qui permettrait de s'adapter en permanence à la situation.

Le dispositif dans les fans zones

Bernard Cazeneuve a insisté sur le dispositif de sécurité mis en place dans les 10 fans zones. L'accès à ces dernières sera sécurisé et contrôlé. Ainsi, les palpations à l'entrée seront systématiques. Ces zones seront également surveillées en permanence, grâce aux dispositifs de vidéoprotection. L'Etat financera ces systèmes de vidéosurveillance à hauteur de 80%, soit 2 millions d'euros.

Des points d'accueil et d'orientation auront par ailleurs vocation à fluidifier les mouvements de spectateurs.

Le ministre de l'Intérieur a affirmé que l'Etat "prendra toutes ses responsabilités" partout sur le territoire.

Une cinquantaine d'exercices

Des policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers, secouristes et urgentistes qui prendront part à l'événement sont spécialement entraînés. Plus de 50 exercices de sécurité auront lieu d'ici le coup d'envoi de l'Euro le 10 juin. Ces exercices visent à tester les chaînes d'alerte et de secours en cas d'événement sécuritaire. Des dizaines de scénarii ont ainsi été imaginés, comme ce fut le cas à Nîmes le 17 mars dernier.

A 80 jours du coup d'envoi de la compétition, l'organisateur, les villes et les services de l'Etat sont pleinement mobilisés.

L'Euro 2016 doit être une fête pour tous.


Partagez :

Partager et favoriser