Sécurité routière : interdiction de l'oreillette et réduction du taux d'alcool autorisé

Kit main libre à moto. PhotoMI/SG/DICOM/FPellier
18 juin 2015

Jeudi 18 juin, à l'occasion d'une rencontre avec la presse, Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, est revenu sur deux des vingt-six nouvelles mesures de sécurité routière : l'interdiction de l'oreillette et la réduction du taux d'alcool à 0,2 g/L pour les conducteurs novices.


Faire face à l'augmentation de la mortalité routière

Si le nombre d'accidents avec blessures est plus faible en mai 2015 qu'en mai 2014 (235 accidents avec blessures ont évités), ce n'est pas le cas du nombre de morts.

5 personnes de plus ont été tuées sur la route en mai 2015. La mortalité routière de ces cinq premiers moins de l'année est en augmentation par rapport à 2014, avec 29 personnes tuées de plus, soit +2,3 %.

C'est donc pour faire face à cette augmentation que les deux mesures vont être mises en place.

Interdiction de porter à l'oreille tout dispositif susceptible d'émettre un son

A compter du 1er juillet 2015, il sera interdit d'utiliser tout casque audio, oreillette ou écouteur en conduisant. Cette mesure concerne donc les conversations téléphoniques mais également la musique et la radio.

Les dispositifs intégrés aux véhicules et ceux que l'on ne tient pas en main restent tolérés.

La mesure s'applique à tous les usagers de la route (voiture, poids lourds, moto, scooter, vélo) et l'infraction est passible d'une contravention de 4ème classe (135€ d'amende et un retrait de 3 points).

A travers cette mesure, le ministre de l'intérieur souhaite lutter contre l'isolement du conducteur et la distraction au volant. En effet, la conversation téléphonique diminue de 30 % les informations enregistrées par le cerveau et allonge les temps de réaction.
Téléphoner en conduisant multiplie par 3 le risque d'accident.

Réduction du taux d'alcool à 0,2 g/L pour les conducteurs novices

La deuxième mesure concerne une tolérance zéro vis-à-vis de l'alcool pour les jeunes conducteurs. Le taux d'alcool est de 0,2 afin de conserver une marge d'erreur relative à l'ingestion d'aliments ou de médicaments contenant des traces d'alcool.

Emmanuel Barbe est resté clair sur le fait que 0,2 g/L signifie 0 verre d'alcool. Il souhaite ainsi sensibiliser les conducteurs novices, souvent jeunes, afin qu'ils acquièrent de bonnes habitudes à l'égard de l'alcool.

En effet, la route reste la première cause de mortalité chez les jeunes et 28 % des accidents sont dus à une alcoolémie excessive.


Partagez :

Partager et favoriser