16.01.2015 - Interpellations dans le cadre de l'enquête relative aux attentats terroristes

16 janvier 2015

Déclaration de M. Bernard Cazeneuve du 16 janvier 2015 - Hôtel de Beauvau


- Seul le prononcé fait foi -

Dans le cadre de l’enquête relative aux attentats terroristes commis en France la semaine dernière par Amédy Coulibaly, Cherif et Saïd Kouachi, les enquêteurs de la direction centrale de la police judiciaire et de la direction régionale de police judiciaire de Paris, assistés de la force d’intervention de la police nationale, ont procédé tôt ce matin à une série d’interpellations en région parisienne, dans les départements de l’Essonne, des Hauts-de-Seine et de la Seine-Saint-Denis, sous la direction de la section anti-terroriste du Parquet de Paris. Au total, ce sont douze personnes qui ont été placées en garde à vue. La plupart sont connues des services de police pour des faits de droit commun. Le Procureur de la République de Paris s’exprimera sur l’évolution des investigations au moment qu’il jugera opportun.

Je veux adresser ici une nouvelle fois mes sincères félicitations et mes remerciements aux fonctionnaires de police, dont le professionnalisme permet à l’enquête de progresser très rapidement.  Les forces de l’ordre, je veux le redire aux Français, sont entièrement mobilisées pour identifier et appréhender l’ensemble des individus ayant pu apporter leur concours aux crimes odieux commis la semaine dernière, et les remettre à la justice.

Depuis le 7 janvier, à mon initiative, une cellule opérationnelle coordonne l’action de l’ensemble des services de police et de gendarmerie, sous mon autorité. Basée ici place Beauvau, elle réunit le directeur général de la police nationale, le directeur général de la gendarmerie nationale, le préfet de police de Paris, le directeur général de la sécurité intérieure, et le directeur central de la police judiciaire. Elle permet d’assurer une circulation en temps réel de l’information et une maîtrise coordonnée des opérations, comme celles menées à Dammartin-en-Goële et Porte de Vincennes.

Sous l’autorité du Président de la République et du Premier Ministre, le Gouvernement et l’ensemble des pouvoirs publics agissent avec une détermination sans faille, sans trève ni pause, pour assurer la sécurité des français et améliorer encore le dispositif de lutte anti-terroriste. Les dispositions du plan Vigipirate restent en vigueur, et au total ce sont 122 000 policiers, gendarmes et militaires qui sont actuellement déployés sur l’ensemble du territoire. Je me rendrai cet après-midi avec le Ministre de la Défense dans plusieurs lieux où ce dispositif est particulièrement mobilisé.

L’esprit de la marche du 11 janvier demeure : après un premier échange fructueux dès lundi avec les députés et sénateurs de tous les groupes représentés au Parlement, je reçois à l’instant mes prédécesseurs, anciens Ministres de l’Intérieur, sur le renforcement de notre arsenal antiterroriste. Je recevrai lundi matin les organisations syndicales de la Police nationale, et dans le courant de la semaine prochaine, les organisations syndicales des polices municipales.

Comme l’a demandé le Premier Ministre, des propositions lui seront remises dans les tout prochains jours afin de conforter encore le dispositif antiterroriste, au plan national et au plan européen.


Partagez :

Partager et favoriser