COVID

Scooter et moto : se protéger du vol

Scooter et moto- Fotolia
1 juin 2015

Bonne nouvelle : les vols de deux-roues motorisés sont en baisse depuis 2010 (74 000 en 2010, 60 000 en 2014). Mais attention, il faut rester vigilant ! Nos conseils pour éviter d’être victime d’un vol.


Choisir un antivol solide… et bien s’en servir !

L’organisme AFNOR a mis en place la marque NF antivols moto, pour offrir aux utilisateurs des garanties maximum de résistance à l’effraction.

  • Acheter l'antivol avec le deux-roues car certains ne s'adaptent pas à tous les modèles.
  • Toujours privilégier l’attachement à un point fixe même dans un garage (en recourant à un deuxième antivol pour faire rallonge, si besoin) : parking deux-roues, poteau, barrière.
  • En cas d’absence de point fixe, l’antivol doit entraver la rotation d’une roue tout en empêchant le démontage de celle-ci.

A noter : ne jamais transporter un antivol dans un sac à dos ou autour du cou (en cas de chute, la colonne vertébrale ne résisterait pas) mais à l'aide de supports vissés, de logement sous la selle, d'un porte-paquet,  de top-case ou de bagagerie.

Investir dans des dispositifs antivol complémentaires

L’antivol reste l’équipement obligatoire. En plus, d’autres dispositifs existent, notamment :

  • Le blocage de direction
  • Les alarmes
  • Les dispositifs de géolocalisation
  • L'anti-demarrage
  • La gravure : permet de lutter contre le trafic de pièces détachées. Les pièces à graver peuvent être le carénage, la fourche, le réservoir, le pot d’échappement, le moteur.

Stationner dans un lieu sûr

  • Privilégier les parkings deux-roues
  • Éviter les endroits isolés ou mal éclairés