COVID

Que faire en cas d'escroquerie ou de cyberattaque ?

25 août 2015

En cas d'escroquerie

La définition de l'escroquerie, article L313-1 du Code Pénal : « le fait, soit par l'usage d'un faux nom ou d'une fausse qualité, soit par l'abus d'une qualité vraie, soit par l'emploi de manœuvres frauduleuses, de tromper une personne physique ou morale et de la déterminer ainsi, à son préjudice ou au préjudice d'un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge. L'escroquerie est punie de cinq ans d'emprisonnement et de 375 000 euros d'amende ».

Si vous êtes victime d'une escroquerie sur Internet, déposez plainte au commissariat ou à la gendarmerie la plus proche.

Munissez-vous de tous les renseignements suivants :

  • Références du (ou des) transfert(s) d'argent effectué(s)
  • Références de la (ou des) personne(s) contactée(s): adresse de messagerie ou adresse postale, pseudos utilisés, numéros de téléphone, fax, copie des courriels ou courriers échangés... 
  • Numéro complet de votre carte bancaire ayant servi au paiement, Référence de votre banque et de votre compte, et Copie du relevé de compte bancaire où apparaît le débit frauduleux
  • Tout autre renseignement pouvant aider à l'identification de l'escroc

Ces informations sont essentielles pour permettre aux enquêteurs de mener à bien leurs investigations.

En cas de cyberattaque

Si vous êtes victime d’une cyberattaque (infection par un virus à la suite de l'ouverture d'un e-mail, etc) :

  • Déconnectez-vous d'internet
  • Faites un balayage de votre ordinateur au moyen de votre logiciel antivirus pour vérifier s’il est infecté et, le cas échéant, éliminez le virus
  • Procédez à une restauration complète de votre ordinateur si besoin
  • Faites appel à un expert si vous croyez que le fonctionnement de votre ordinateur est toujours compromis
  • Modifiez tous vos mots de passe

Procédez ensuite au dépôt de plainte au commissariat ou à la gendarmerie. Ils vous redirigeront vers les services spécifiques de lutte contre la cybercriminalité :

  • Conservez des images de ce que vous voyez en utilisant la fonction « Imprimer écran ». Ces captures d’écran pourraient éventuellement aider l’enquête
  • Listez tous les préjudices subis
  • Munissez-vous de tous les éléments qui vous semblent pertinents : traces informatiques qui vous font penser à une attaque, fichier encrypté suite au virus, etc

Une enquête sera menée à la suite de votre dépôt de plainte.

Retrouvez ici les instances de lutte contre la cybercriminalité