Expérimentation de l'usage de caméras individuelles par les sapeurs-pompiers dans le cadre de leurs interventions

Expérimentation de l'usage de caméras individuelles par les sapeurs-pompiers dans le cadre de leurs interventions
19 juillet 2019

Le ministre de l’Intérieur avait annoncé en juin un plan ambitieux de lutte contre les agressions visant les sapeurs-pompiers en opération.


Christophe CASTANER, ministre de l’Intérieur, et Laurent NUÑEZ, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, se félicitent de la parution du décret relatif aux conditions de l'expérimentation de l'usage de caméras individuelles par les sapeurs-pompiers dans le cadre de leurs interventions.

Trois fois par jour, les sapeurs-pompiers sont victimes d’agressions partout en France.

Face à ces comportements intolérables envers celles et ceux qui nous protègent, le ministre de l’Intérieur avait annoncé le 15 juin 2019 un plan ambitieux de lutte contre les agressions visant les sapeurs-pompiers en opération.

Ce décret permet l’expérimentation du port des caméras-piétons sur les tenues d’intervention. Dans ce cadre, il sera dès lors possible aux sapeurs-pompiers d’être équipés et de filmer les agressions dont ils pourraient être victimes. Les services d’enquête auront accès à ces images et pourront ainsi identifier les auteurs. Il s’agit d’une mesure attendue et d’un pas supplémentaire pour mieux protéger les sapeurs-pompiers et assurer que ceux qui les agressent soient interpellés et traduits en justice.

10 Services d’Incendie et de Secours et la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris sont d’ores et déjà candidats à l’expérimentation du dispositif jusqu’au 5 février 2022.

La mesure s’inscrit au sein d’un plan plus vaste contre les agressions visant les sapeurs-pompiers qui inclut notamment plus de simplicité lors des dépôts de plaintes et une importante campagne de communication à la rentrée.

Christophe CASTANER, ministre de l’Intérieur, déclare : « La sécurité de nos sapeurs-pompiers, ce sont des actes. Je suis fier d’avoir porté ce projet. Le port de caméras-piétons, c’est à la fois une protection supplémentaire pour les sapeurs-pompiers, un message de fermeté envers ceux qui les attaquent, et la garantie qu’aucune agression ne restera impunie. Nous continuerons sur cette voie et nos sapeurs-pompiers peuvent compter sur mon engagement et celui de Laurent NUÑEZ, pour garantir leur sécurité. »