Prise en charge des personnes en situation de détresse par les administrations de l’État

Prise en charge des personnes en situation de détresse par les administrations de l’État
24 novembre 2020

Marlène Schiappa et Emmanuelle Wargon mobilisent les administrations de l’État pour la prise en charge des personnes en situation de détresse.


À la suite de l’opération d’évacuation de la place de la République hier soir, les ministres de la citoyenneté et du logement Marlene Schiappa et Emmanuelle Wargon souhaitent rappeler que les migrants sont des personnes qui doivent être traitées avec humanité et fraternité.

Les deux ministres mobilisent les administrations de l’État afin que des solutions de prise en charge soient trouvées sans délai pour les personnes en situation de détresse. D’ores et déjà 240 places sont identifiées par le préfet de la région Ile de France, en centre d’accueil et d’examen des situations administratives et dans les structures de l’hébergement d’urgence.

Les ministres rappellent que 3000 personnes ont été prises en charge et mises à l’abri lors de l’opération d’évacuation à Saint-Denis le 17 novembre, grâce à la mobilisation des services de l’État et de leurs partenaires en Ile de France. Tous les dispositifs de l’hébergement d’urgence et de prise en charge des demandeurs d’asile sont mobilisés.

Le Gouvernement s’engage via le PLF 2021 avec un budget en hausse. Marlène Schiappa et Emmanuelle Wargon rappellent que 10 000 places ont été créées depuis le 17 octobre et indiquent que 4500 places supplémentaires pour les demandeurs d’asile seront financées par le gouvernement en 2021.

Les lois doivent être pleinement respectées et nos dispositifs de solidarité à l’égard des migrants totalement mobilisés.