COVID

Campagne océanographique MAYOBS 15 du réseau de surveillance volcanologique et sismologique de Mayotte

Campagne océanographique MAYOBS 15 du réseau de surveillance volcanologique et sismologique de Mayotte
28 octobre 2020

Afin de mieux comprendre et observer le phénomène sismo-volcanique qui touche Mayotte depuis mai 2018, une nouvelle campagne océanographique vient de se dérouler du 1er au 26 octobre 2020, dans le cadre des actions menées par les pouvoirs publics sous la coordination de la délégation interministérielle aux risques majeurs outre-mer (DIRMOM).


Cette mission MAYOBS 15, du REseau de surveillance VOlcanologique et SIsmologique de MAyotte (REVOSIMA), à bord du navire Marion Dufresne, avait pour objectif de maintenir en état de fonctionnement les stations de mesure en fond de mer, d’effectuer des analyses de l’eau de mer, de suivre l’évolution de l’activité éruptive et des reliefs sous-marins, de l’activité sismique sous-marine et des émissions de fluides depuis les dernières campagnes du mois de mai dernier (MAYOBS 13-1 et MAYOBS 13-2). De plus des données géologiques supplémentaires, utiles à la compréhension du phénomène en cours ont été acquises.

Par la mise en oeuvre de moyens d’observation conséquents, notamment d’un engin sous-marin autonome (AUV), la campagne MAYOBS 15 a prospecté sur une zone de 1500 km2. Elle a permis d’identifier au nord-ouest du volcan de nouvelles coulées de lave entre 0 et 60 m mètres d’épaisseur sur le fond marin, qui signent la persistance d’une activité éruptive, toujours en cours au moment de la campagne, dans la zone où sont générés les séismes de l’essaim secondaire.

Enfin, MAYOBS 15 aura collecté par dragages des échantillons de roches volcaniques sur le substrat marin, dans les zones d’émission des nouvelles coulées de lave ainsi que dans la zone volcanique dite du « Fer à Cheval », située à 10 km à l’Est de Petite-Terre. L’analyse de ces dernières permettra de préciser l’activité volcanique actuelle et passée de la zone. Elle a aussi collecté des échantillons de sédiments par carottage dans la zone proche de Petite-Terre pour connaitre la nature des sédiments et préciser la chronologie des évènements géologiques passés.

Durant ces opérations, ont également été réalisés les enregistrements en mer des ondes sismiques simulées par des tirs d’explosifs réalisés à terre au cours de la campagne REFMAORE.

Dans le contexte de la crise de la COVID 19, les 44 scientifiques et techniciens embarqués avec l’équipage du Marion Dufresne ont tous été astreints à des
mesures et des contrôles sanitaires très stricts, avant et pendant la mission. Certains d’entre eux participeront dans les prochains jours aux évènements de
diffusion scientifique organisés pour tous à Mayotte dans le cadre de la « semaine du volcan ».

L’annexe jointe à ce communiqué présente de manière détaillée des observations préliminaires de MAYOBS 15, également consultable sur le site du REVOSIMA .