COVID

Le dispositif de sécurité du Sommet du G7 à Biarritz

Le dispositif de sécurité du Sommet du G7 à Biarritz
20 août 2019

Le 20 août, le ministre de l’Intérieur a présenté le dispositif de sécurité mis en place dans le cadre du Sommet du G7 qui se déroulera du 24 au 26 août à Biarritz.


En 2019, Biarritz a été choisie pour accueillir le Sommet du G7. Ville ouverte sur l’Europe et sur le monde, Biarritz se situe dans une région à l’identité forte caractérisant ainsi la France dans sa diversité et dans sa dimension historique. Ce Sommet portera les enjeux majeurs choisis par la France et notamment la lutte contre les inégalités.

Pour assurer le bon déroulement de cet événement, un dispositif de sécurité d’envergure a été présenté par le ministre de l’Intérieur.

Trois missions principales pour les forces de sécurité :

  • Assurer la sécurité des délégations participant au G7 ;
  • Garantir l'ordre public notamment dans le cadre du contre-sommet qui doit pouvoir se dérouler dans de bonnes conditions de sécurité ;
  • Limiter l'impact sur la vie quotidienne des commerçants et habitants. L’objectif est de garantir une sécurité maximale avec le minimum de désagréments.

Ainsi, 13 200 policiers et gendarmes épaulés par des forces militaires seront présents pour assurer la sécurité de l’événement. La coordination avec des forces de sécurité étrangères et notamment la Guardia civil espagnole permet d’assurer une coopération efficace en matière de renseignement et de contrôle aux frontières. La cybersécurité est également au cœur de la protection du Sommet.

Les secours et professionnels de santé seront également fortement mobilisés. Ce sont plus de 400 sapeurs-pompiers et 13 équipes de services d’urgence qui sont engagés ainsi que de nombreuses associations de protection civile.

Ce dispositif ambitieux est déployé afin que le Sommet se tienne dans les meilleures conditions possibles en se concentrant sur les thèmes majeurs au programme, à savoir la lutte contre les inégalités, la préservation de l'environnement et la coopération dans la lutte contre le risque terroriste.