Beauvau de la sécurité, première table ronde régionale à Chambéry

Beauvau de la sécurité, première table ronde régionale à Chambéry
18 février 2021

Lundi 15 février s’est tenue à Chambéry la première table ronde régionale du Beauvau de la Sécurité. À cette occasion, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin était accompagné du préfet de Savoie, Monsieur Pascal Bolot, du directeur général de la Gendarmerie nationale, Christian Rodriguez et du directeur général de la Police nationale, Frédéric Veaux ainsi que de parlementaires et d’élus locaux. Les femmes et les hommes des forces de sécurité intérieure, véritables clés de voûte de ces discussions, étaient présents afin d’échanger, hors caméra et à bâtons rompus, avec le ministre.

Cette première table ronde délocalisée du Beauvau de la sécurité s’est ouverte sur une prise de parole du préfet de Savoie se réjouissant d’accueillir le ministre à l’occasion de cette grande concertation sociale pour la modernisation des forces de sécurité intérieure. L’occasion également de rappeler l’objectif de ces échanges informels : « Un contact, un dialogue, directs, fructueux et constructifs ».

L’intention était claire : discuter de manière constructive et informelle comme l’a souligné Gérald Darmanin dès le début de cette table ronde : « J’espère que vous aurez à cœur de dire tout ce que vous avez sur le cœur pour que la police et la gendarmerie de la République, qui font tenir les institutions, soient les mieux loties possibles dans un métier qui est très difficile, parce qu’on ne dirige pas des femmes et des hommes qui risquent tous les jours leurs vies comme on dirige n’importe quelle administration »

L’ensemble des statuts et des corps de la gendarmerie et de la police en Savoie étaient représentés pour entamer ce dialogue. Une cohésion qui fait écho à la profonde solidarité de cette « communauté de la montagne » liant les différents acteurs des forces de la sécurité et de secours. Ce choix de lieu pour accueillir la première table ronde régionale n’est pas anodin. Il a été motivé en réponse aux dialogues entre le ministre et les CRS de montagne, lors de sa dernière visite le 10 décembre dernier pour rendre hommage aux cinq victimes du crash d’hélicoptère survenu sur les hauteurs de Bonvillard.

Au cours de ces échanges, le ministre est revenu sur plusieurs sujets majeurs pour le Beauvau de la sécurité : les effectifs au sein de la Police et de la Gendarmerie, le maintien de l’ordre, le plan d’accueil de 10.000 jeunes stagiaires et apprentis, la réserve opérationnelle de la Gendarmerie et de la Police, les moyens dédiés par Plan de relance à la modernisation et renouvellement des équipements et des véhicules des forces de l’ordre et le contrôle des frontières.  Les questions et réponses étaient franches, sans filtre et constructives.

Un parallèle a aussi été fait sur la collaboration entre police municipale et police nationale : « La police municipale est très importante. Si elle n’est pas la police nationale ou la gendarmerie, elle est complémentaire.» a souligné le ministre de l’Intérieur. Il a également salué cette coopération efficace entre les forces de l’ordre pour assurer la sécurité de tous.

En conclusion de ce premier temps d’échanges du Beauvau de la sécurité en régions, Gérald Darmanin a remercié les forces présentes et s’est dit « très heureux de cet échange ce matin », rappelant qu’il y aura de nombreux échanges à venir jusqu’au mois de mai.