COVID

Envoi de moyens supplémentaires pour assurer la pleine sécurité de la Martinique

13 février 2020

Monsieur Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur et madame Annick Girardin, ministre des outre-mer, ont décidé de l’envoi de moyens supplémentaires pour assurer la pleine sécurité de la Martinique.


Malgré un niveau de délinquance comparable à celui de la métropole, la Martinique est touchée par un niveau d’homicides plus importants et des violences plus fortes. Conformément au combat résolu mené par le Gouvernement depuis le début du mandat pour la sécurité des Français et des outre-mer, un renfort d’effectifs de police a donc été décidé pour la Martinique.

Ainsi, dès le mois de mars 2020, 4 officiers de police judiciaire et 4 personnels déjà habilités au sein de la BAC viendront développer les capacités spécifiques de la police nationale permettant de faire face à cette utilisation croissante des armes sur ce territoire. Ces effectifs supplémentaires viennent prolonger le renfort de 49 effectifs de police et de 10 militaires de la gendarmerie nationale réalisé depuis 2016.

Ces renforts annoncés par les ministres s’inscrivent dans un ensemble plus vaste de mesures pour la sécurité des Martiniquais :

  • la construction d’un nouvel hôtel de police à Fort-de-France, projet d’un coût total de 35,5 millions d’euros qui devrait être livré dans les prochains mois ;
  • la relance du « plan armes », qui a permis d’augmenter de 20% le nombre d’armes saisies en 2019, et qui restera une priorité pour les services de l’État en 2020 ;
  • la sanctuarisation de la présence d’un escadron de gendarmerie mobile en Martinique.

Afin d’accompagner la mobilisation du Gouvernement, les ministres en appellent à un travail toujours plus étroit avec les polices municipales afin d’entretenir un véritable continuum de sécurité. Un partenariat sera ainsi prochainement conclu afin de transmettre le savoir-faire de la gendarmerie nationale à la brigade cynophile de la police municipale de Fort de France.

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, déclare : « La sécurité outre-mer est une priorité de mon action, avec Laurent Nuñez. Nous ne laisserons pas la violence s’installer. Nous ne baisserons pas les bras. Ces renforts sont une preuve supplémentaire de notre engagement sans faille ».

Annick Girardin, ministre des outre-mer, déclare : « Ces renforts supplémentaires viendront appuyer les 686 policiers et 688 gendarmes sur place qui agissent déjà en faveur de la protection des habitants de Martinique. Il n'y a pas de fatalité à l'insécurité dans ce territoire, ni dans aucun autre. Que ce soit dans le Pacifique, aux Antilles, en passant par l'océan Indien, les exigences de justice et de prévention sont au cœur de mon action ».