COVID

Lutte contre les feux de forêts : 5 experts français en Australie

Lutte contre les feux de forêts : 5 experts français en Australie
10 janvier 2020

Depuis le mois d'août, l'Australie fait face à de gigantesques feux de brousses et de forêts. Aujourd'hui, plus de 7,6 millions d'hectares ont été détruits par le feu, soit l'équivalent de l'Écosse. 27 personnes sont décédées, des millions d'animaux ont disparu et 2245 habitations ont été détruites.


Le 6 janvier, le Président de la République a proposé au Premier ministre australien l'aide opérationnelle de la France. L'engagement d'une mission d'appui en situation de crise (MASC) a été approuvée par le gouvernement australien : 5 experts français sont partis le mardi 7 janvier dans la perspective d'une demande d'assistance internationale. Cette mission est composée du chef de détachement, le colonel Bruno Ulliac, deux spécialistes de la lutte contre les feux de forêts, les colonels Grégory Allione (du SDIS 13) et Arnaud Wilm (du COGIC, centre opérationnel de la gestion interministérielle des crises), un expert de la lutte aérienne, le colonel Pierre Schaller (de l'ENSOSP, Ecole nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers) et un spécialiste des brûlages dirigés, le lieutenant-colonel Nicolas Coste (du SDIS30). Cette mission s'inscrit dans le cadre d'une aide internationale initiée par l'envoi de pompiers et experts venants du Canada, des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de la Nouvelle-Zélande, sur place depuis plusieurs jours. Au total, 85 pays ont proposé leur aide à l'Australie.

A leur arrivée à Canberra, les 5 experts se sont rendus à l'Agence des Services d'Urgence de l'état fédéral de la Nouvelle-Galles-du-Sud, accompagnés de l'Ambassadeur de France en Australie et d'une délégation de l'Union européenne. Ils ont pu ainsi faire un point de situation et partager leur expertise avec les pompiers locaux. Ils ont également effectué un vol de reconnaissance et plusieurs visites sur le terrain, au contact des pompiers mobilisés depuis déjà plusieurs mois. Pour rappel, 3 000 personnels et réservistes font partie du dispositif. Dans les prochains jours, les 5 experts de la MASC seront à Melbourne pour des réunions avec le centre de contrôle et le service d'incendie et de secoursde l'état de Victoria (une des zones les plus touchées avec Kangaroo Island dont la moitié de la superficie est détruite par les flammes, et la Nouvelle-Galles-du-Sud). Des visites sur le terrain et des reconnaissances aériennes dans le secteur de Melbourne, puis de Sydney sont prévues dans les prochains jours.

Cette mission d'appui pourrait conduire à l'activation du mécanisme de protection civile de l'Union européenne (MPCU), si l'Australie en fait la demande.