Police de sécurité du quotidien

Avec la Police de Sécurité du Quotidien, le gouvernement s’est engagé dans une évolution des missions de la police et de la gendarmerie pour répondre à la priorité des Français : la sécurité.

Le 28 octobre 2017, une concertation a été lancée pour que chaque policier et chaque gendarme puisse donner son avis via des questionnaires, des réunions de proximité menées par les préfets avec les associations d’élus, organisations syndicales de la Police et structures de concertation de la Gendarmerie, représentants des policiers municipaux, acteurs de la sécurité privée et des transports, experts...
Après le temps de la concertation, la Police de sécurité du quotidien a été lancée le 08 février 2018. 5 axes ont été définis pour la police et la gendarmerie de demain pour donner notamment plus d’autonomie aux acteurs de terrain, développer les démarches en ligne, améliorer l’accueil des victimes ou encore simplifier la procédure pénale :

  • une police et une gendarmerie respectées
  • une police et une gendarmerie connectées
  • une police et une gendarmerie sur mesure
  • une police et une gendarmerie aux ambitions retrouvées
  • une police et une gendarmerie partenariales

1 2

Une police et une gendarmerie respectées
10 février 2018

Une police et une gendarmerie respectées

Le manque de respect de la part d'une partie de la population est fortement ressenti par les forces de l'ordre.



Une police et une gendarmerie sur mesure
10 février 2018

Une police et une gendarmerie sur mesure

Chaque territoire rencontre des problématiques de sécurité différentes. La police de sécurité du quotidien propose des solutions adaptées à l'environnement pour plus d'efficacité.



Une police et une gendarmerie connectées
10 février 2018

Une police et une gendarmerie connectées

De nouveaux outils pour intégrer la révolution numérique, au service des forces de sécurité comme des citoyens.



Une police et une gendarmerie partenariales
10 février 2018

Une police et une gendarmerie partenariales

La sécurité n’est pas seulement l’affaire des 250 000 policiers et gendarmes présents sur l’ensemble du territoire.




1 2