COVID

Alerte ORSEC, J’agis !

"Toute personne concourt, par son comportement, à la sécurité civile". Code de la sécurité intérieure, article L.721-1


illustration-orsec-jagis

Lors d'une catastrophe naturelle ou technologique aux conséquences graves pour la population, les autorités publiques s'appuient sur l'organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC).

Le citoyen est au centre de ce dispositif. La protection des personnes est, bien sûr, la première des priorités des services de secours. L'implication de chacun est cependant indispensable au bon déroulement des opérations en situation d'urgence. Savoir réagir efficacement en cas d'alerte ou face à un sinistre, c'est faciliter l'action des secours et contribuer à la réduction des conséquences des crises.

Pour cela, il est primordial de savoir reconnaître le cycle d’1 minute et 41 secondes répété trois fois par les sirènes d’alerte. Encore faut-il alors adopter les comportements réflexes de sauvegarde adéquats : se mettre en sécurité, s’informer, ne pas aller chercher ses enfants à l’école et ne téléphoner qu’en cas d’urgence vitale.


Historique de l’alerte

Découvrez d’où viennent ces sirènes que l’on entend chaque premier mercredi du mois à midi et pourquoi le cycle d’une sonnerie est d’1 minute et 41 secondes.



Qu’est-ce que le SAIP ?

Le Système d'Alerte et d'informations aux populations (SAIP) ensemble d’outils permet d’avertir la population d’une zone donnée, d’un danger imminent et de l’informer sur la nature du risque et le comportement à tenir. Basé sur la multidiffusion des messages, il rassemble donc différents vecteurs ainsi qu’un logiciel de déclenchement permettant aux maires et aux préfets d’assurer la protection de leur population.



Comment réagir au signal national d’alerte

Reconnaissable grâce à un son montant et descendant, vous avez sans doute déjà entendu l’essai mensuel d’une durée d’1 minute et 41 secondes. Le signal d’alerte enchaîne 3 cycles de cette sonnerie séparés d’intervalles de 5 secondes.
Les comportements réflexes de sauvegarde à adopter immédiatement sont donc se mettre en sécurité, s’informer, ne pas aller chercher ses enfants à l’école et ne téléphoner qu’en cas d’urgence vitale. Découvrez-les plus en détail sur cette page.



Comment se préparer

Les maires, les préfets, les exploitants industriels ont l’obligation de mettre à votre disposition un certains nombres d’information sur les risques qui vous entourent et chaque citoyen a le devoir de les consulter. Retrouvez ici les sources qui vous renseigneront et téléchargez les brochures et autres documents qui vous aideront à connaître les bons comportements et à vous préparer en construisant votre plan familial de mise en sûreté.