Quelles sont les principales caractéristiques du SAIP ?

29 janvier 2015

Ensemble d'outils permettant l'alerte des populations et mis à disposition des communes, des départements, des zones de défense et, à l’échelle du territoire national, si nécessaire.


Plusieurs vecteurs d'alerte et d'information

Le SAIP mobilisera plusieurs vecteurs d'alerte et d'information de la population :

  • des sirènes, des SMS ;
  • un service de diffusion de l'alerte à des opérateurs, relayant avec leurs propres moyens ces informations (notamment panneaux à message variable et radios).

Un logiciel de déclenchement à distance

Une application logicielle intégrant une interface cartographique permettra le déclenchement sécurisé des moyens d'alerte par les autorités à différents échelons :

  • dans les communes, par le maire ;
  • dans les départements, à partir du centre opérationnel départemental (COD) du préfet et, sur ordre d'un maire ou du préfet, à partir du centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (CODIS) des sapeurs-pompiers ;
  • dans les zones de défense, à partir du centre opérationnel de zone (COZ) de l'état-major interministériel de zone ;
  • sur le territoire national, à partir du centre opérationnel de gestion interministériel des crises (COGIC) du ministère de l'intérieur, des centres de détection et de commandement et du centre national des opérations aériennes (CNOA) de l'armée de l'air.

Une mobilisation de plusieurs réseaux de communication
La transmission de la plupart des signaux d'alerte et d'information s'effectuera via un ou plusieurs réseaux de communication.

SAIP - réseaux com

Le raccordement des moyens d'alerte existants
Les moyens d'alerte existants (sirènes et panneaux à messagerie variable -PMV) seront raccordés et mobilisés lorsqu'ils sont positionnés dans des bassins d'alerte (zone inondable, zone à proximité d'une usine, etc.).

Des nouvelles sirènes sur les zones le nécessitant
Des nouvelles sirènes seront positionnées dans des zones d'alerte dépourvues de moyens.

Un déploiement progressif
Le déploiement est réalisé selon une priorisation nationale des zones d'alerte, issue d'un recensement effectué sur le terrain sur la base de critères communs (population couverte, densité de population, risque, etc.).