COVID

Gens du voyage et Roms : les mesures de Brice Hortefeux pour mettre fin aux campements illicites

29 juillet 2010

Mercredi 28 juillet 2010, Brice Hortefeux, ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales s'est rendu au Palais de l'Elysée pour participer à une réunion ministérielle présidée par le chef de l'État pour faire le point sur "la situation des gens du voyage et des Roms en France".


Gens du voyage et Roms

Conformément aux instructions du Président de la République qui a demandé au Gouvernement de "prendre toutes les mesures nécessaires" afin que les "actes irresponsables" commis à Saint-Aignan soient "sévèrement sanctionnés et qu'ils ne puissent jamais se reproduire", Brice Hortefeux a annoncé une série de mesures :

  • Le démantèlement de 300 camps illicites d'ici à trois mois, soit environ la moitié de ceux qui ont été recensés ;
  • La reconduction quasi-immédiate des Roms vers la Roumanie ou la Bulgarie en cas d'atteintes aux biens ou de fraudes ;
  • L'échange de policiers entre la France et la Roumanie.
  • L'envoi de dix inspecteurs du fisc pour contrôler la situation des habitants de certains camps.
  • Le développement des aires d'accueil.

 Brice Hortefeux a bien précisé que cette réunion ne visait à stigmatiser aucune communauté quelle qu'elle soit, mais à sanctionner des comportements illégaux, et notamment l'occupation illicite de terrains ou d'immeubles.