Saisie de 7 tonnes de cannabis : Claude Guéant se rend à Nanterre

18 mars 2011

Vendredi 18 mars 2011, Claude Guéant, ministre de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration s'est rendu dans les locaux de la direction centrale de la police judiciaire, à Nanterre, à la suite de la saisie de stupéfiants réalisée par l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS).


Saisie de 7 tonnes de cannabis : Claude Guéant se rend à Nanterre

Accompagné de Frédéric Pechenard, directeur général de la police nationale, de Michel Gaudin, préfet de police, de Christian Lambert, préfet de la Seine-Saint-Denis et de Patrick Strzoda, préfet des Hauts-de-Seine, le ministre de l'intérieur a tenu à "féliciter et encourager personnellement" les enquêteurs de l'office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) pour la saisie de stupéfiants effectuée le matin même, en Seine-et-Marne, sur l'autoroute A4.

"

 Sept tonnes de résine de cannabis transportées par deux camions venus du Maroc via l'Espagne ont été saisies, il s'agit d'une des affaires les plus importantes réalisées sur notre territoire,

"

a souligné Claude Guéant, qui a également tenu à féliciter les services de police de Seine-Saint-Denis qui, le matin même, avaient saisi 25 kg de cocaïne. "Ces deux magnifiques opérations témoignent de notre engagement prioritaire dans la lutte contre le trafic de stupéfiants, comme le président de la République l'a réaffirmé à Grenoble l'été dernier. Outre les ravages sanitaires considérables qu'il occasionne, le trafic de stupéfiants constitue également l’une des causes principales de la délinquance qui sévit dans notre pays".

Le ministre de l'intérieur a ensuite rappelé les "excellents résultats obtenus en 2010", grâce au travail des policiers, des gendarmes et des douaniers."Les forces de sécurité ont saisi l’an dernier en France pour 565 millions d’euros de marchandises : 55 tonnes de cannabis, 5 tonnes de cocaïne, 1 tonne d’héroïne et 700 000 comprimés d’ecstasy. La lutte se poursuit cette année avec la même intensité puisqu’en janvier et février, nous avons saisi pour 110 millions d'euros de marchandise : 5 tonnes de cannabis, 1 tonne de cocaïne, 130 kg d'héroïne et 35 000 comprimés d'ecstasy. Je crois pouvoir vous dire que dans quelques jours, nous procéderons à d'autres saisies importantes sur le territoire".

Le ministre de l'intérieur a souhaité ensuite laisser la parole au commissaire divisionnaire François Thierry, chef de l'OCRTIS, pour qu'il relate les conditions de cette opération hors-norme.

"

Cette affaire n'est pas exceptionnelle au regard du travail effectué mais le volume l'est indéniablement, a déclaré le policier. Il s'agit d'une des prises les plus importantes de résine de cannabis destinées au marché français. L'enquête a nécessité plusieurs semaines d'enquête et nous avons pu compter sur l'aide précieuse des policiers marocains et espagnols. Quatre personnes ont pour l’instant été interpellées, les transporteurs et l'équipe venue chercher une partie de la cargaison. Nous ne comptons pas en rester là, bien entendu. Il nous reste à effectuer un énorme travail d'enquête pour interpeller d'autres responsables.

"