COVID

Rassemblements du 8 décembre : le bilan

Rassemblements du 8 décembre : le bilan
9 décembre 2018

120 000 policiers, gendarmes et sapeurs-pompiers étaient mobilisés samedi 8 décembre sur tout le territoire pour encadrer les rassemblements dits "des Gilets Jaunes".


Partout en France, les préfets avaient activé les centres opérationnels départementaux pour coordonner les dispositifs de sécurité et de secours.

Tout au long de la journée, les forces de l'ordre ont œuvré pour assurer au maximum la sécurité de tous, dans des conditions particulièrement difficiles.

125 000 personnes ont en effet pris part aux rassemblements, la plupart non déclarés. Elles étaient 10 000 à Paris. Parmi elles, des casseurs animés par la seule volonté de dégrader équipements publics, commerces et décidés à en découdre avec les forces de l'ordre.

Ces agissements ont donné lieu à 1 723 interpellations et 1 220 gardes à vue. Tôt le matin, des centaines de personnes avaient déjà été interpellées en possession d'outils et d'équipements non adaptés à des manifestations pacifistes. Masques, casques et autres éléments de protection, boules de pétanque et armes diverses, substances chimiques... les opérations de contrôle et de fouilles ont permis d'écarter de nombreux objets qui pouvaient contribuer à exacerber les tensions et complexifier le maintien de l'ordre.

Malgré ces mesures et l'organisation très mobile des forces de sécurité, de nombreuses dégradations ont été commises.

A Paris, Les forces de l'ordre et de secours intervenaient pour limiter les dégradations et empêcher la formation de barrages, ces derniers étant particulièrement dangereux pour l'intervention de véhicules de secours notamment. Les véhicules blindés de la gendarmerie permettaient la protection des troupes et un dégagement rapide des axes.

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, et le secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, Laurent Nunez, ont rendu hommage aux femmes et aux hommes mobilisés. 39 d'entre eux ont été blessés au cours de cette journée.

Au total, 264 personnes ont été blessées pour ce 4e samedi de mobilisation du mouvement "Gilets Jaunes" et le préjudice subit par les commerçants et les particuliers est très important.