COVID

Attentat de Nice : Bernard Cazeneuve porte plainte pour diffamation

24 juillet 2016

A la suite des graves accusations proférées ce matin à l'encontre du ministère de l'Intérieur par Sandra BERTIN, cheffe du centre de supervision urbain de la Ville de Nice dans les colonnes du Journal du Dimanche, le procureur de Paris François Molins vient de rappeler que c'est sous sa seule autorité et dans le cadre de l'enquête judiciaire que des policiers enquêteurs ont été dépêchés au CSU de Nice le 15 juillet.

Contrairement à ce que Madame BERTIN affirme, ce n'est donc en aucun cas "le cabinet du ministre de l'Intérieur qui a envoyé un commissaire au CSU" ou qui aurait eu des échanges avec elle.

En conséquence, M. Bernard CAZENEUVE, Ministre de l'Intérieur, porte plainte ce jour pour diffamation.

Il serait très utile que Mme Sandra Bertin soit auditionnée par les enquêteurs et puisse leur produire les identités et les fonctions des personnes qu'elle met cause, les mails qu'elle évoque et leur contenu.

Les accusations indignes de ce jour s'inscrivent dans la suite des polémiques virulentes que certains élus de Nice ont souhaité entretenir puis alimenter chaque jour depuis le terrible attentat du 14 juillet.

Le Ministre de l'Intérieur appelle chacun à reprendre ses esprits. La vérité, la transparence et la dignité exigent que l'enquête conduite sous l'autorité des magistrats instructeurs puisse se dérouler dans les meilleures conditions : la France le doit aux victimes de cet acte odieux.
 
Le Ministre de l’Intérieur contribue activement à cette œuvre de vérité, par la mobilisation des services compétents placés sous l’autorité des magistrats.

Communiqué de presse de Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, en date du 24 juillet 2016