Le Vaucluse

Le Vaucluse

La Provence, le Festival d’Avignon, le palais des Papes, le Lubéron : le  Vaucluse bénéficie sans conteste d’une image particulièrement positive auprès du grand public et « dispose, comme le souligne Bernard Gonzalez, le préfet du département, d’un formidable potentiel en termes de culture,  d’environnement, de nature et de situation ».


Mais le territoire présente malheureusement une autre facette, bien moins reluisante. « Nous sommes l’un des départements les plus pauvres de France, avec 22 quartiers prioritaires de la politique de la ville et 11 contrats de ville. »

Une grande partie de la population souffre du chômage et les services de l’État sont confrontés aux mêmes problématiques que celles des grandes métropoles françaises, en matière de pauvreté, de politique des quartiers, de sécurité et de radicalisation.

« Le département connaît certes de belles réussites mais, riche autrefois, il s’est toujours endormi sur ses lauriers et n’a pas su saisir les opportunités qui se présentaient. »

Repères :

  • Superficie : 3450 km²
  • 558 620 habitants
  • Densité de population : 161 habitants au km²
  • 3 arrondissements (Avignon, Apt et Carpentras) et 17 cantons
  • 15 intercommunalités à fiscalité propre (dont 3 communautés d’agglomération)

Reportage :
Floriane Boillot
Frank Canton

Photographe MI/DICOM :
Aurore Lejeune


Politique de la ville : « Renouer le lien entre les jeunes et les institutions »

Politique de la ville : « Renouer le lien entre les jeunes et les institutions »

« Le paradoxe du Vaucluse », ce sont ses champs de lavande ou le majestueux palais des Papes d’Avignon, côtoyant une fracture sociale et une économie fragile. « 20% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, et les 2/3 de la population sont éligibles au logement social. Cela représente 65 000 personnes et 22 quartiers prioritaires », précise le préfet Bernard Gonzalez.



Le verger de la France

Le verger de la France

L’agriculture a toujours été un acteur économique essentiel pour le département.
Aujourd’hui encore, dans un environnement fortement concurrentiel, le secteur réussit à tirer son épingle du jeu en misant sur la qualité de ses produits.



De feu et d’eau

De feu et d’eau

« Le territoire du Vaucluse est 2/3 inondable, 1/3 inflammable », affirme le colonel Jean-Yves Noisette, directeur du SDIS 84. Ces risques naturels sont autant d’enjeux de sécurité et d’urbanisme à prendre en compte par l’État et les collectivités locales pour protéger l’environnement et les populations.



Sur les routes du Vaucluse

Sur les routes du Vaucluse

À partir des années 90, le parc naturel régional du Lubéron a engagé une véritable politique de développement du cyclotourisme. L’offre faite aux amateurs de vélo est aujourd’hui conséquente et devrait s’enrichir dans les prochaines années.



La culture comme levier de développement

La culture comme levier de développement

Crée en 1947 par Jean Vilar, le Festival d’Avignon est imbriqué culturellement et économiquement dans l’histoire de la ville et du département. Plus qu’un évènement estival, le Festival d’Avignon est une marque internationale qui bénéficie de multiples façons au territoire. Retour sur les impacts de la culture dans le développement du Vaucluse.



L’Inguimbertine dans son nouvel écrin

L’Inguimbertine dans son nouvel écrin

L’Hôtel-Dieu, imposant édifice du centre-ville de Carpentras, fait l’objet d’une importante réhabilitation en vue d’accueillir en 2017 la prestigieuse bibliothèque Inguimbertine. Un projet porté par la municipalité et soutenu par l’État.