La Meuse

La Meuse

Théâtre de la plus emblématique des batailles de la Première guerre mondiale, celle de Verdun, la Meuse reste, pour le grand public, un département étroitement lié à l’histoire de France… une terre du passé.


Cette image a tendance à occulter la réalité d’un territoire qui, selon Muriel Nguyen, préfète de la Meuse, possède de nombreux atouts qu’il est important de valoriser. « Il ne s’agit pas de tourner le dos à l’histoire, mais la Meuse c’est également des villes qui font preuve d’un certain dynamisme et impulsent une nouvelle politique touristique, une gare TGV qui relie Paris en 59 mn, des grands chantiers industriels comme le centre de stockage géologique des déchets radioactifs (Cigéo), ou des territoires qui ont réussi leur restructuration après la dissolution de sites militaires. C’est aussi un monde agricole, acteur majeur qui souffre de la crise, mais qui travaille à l’adaptation de son modèle économique d’exploitation pour le rendre plus résilient ».

Repères

  • Superficie : 6211 km²
  • 191 700 habitants (en 2014)
  • Densité : 31 habitants au km²
  • 3 arrondissements : Bar-le-Duc, Commercy, Verdun
  • 501 communes
  • 17 cantons

Reportage :
Jacques Prévot
Frank Canton
Photographe MI/DICOM :
Yves Malenfer (sauf mention spéciale)


Politique mémorielle : L’État à la manoeuvre

Politique mémorielle : L’État à la manoeuvre

La mobilisation des services de l’État, en lien avec les collectivités locales et les acteurs associatifs, autour de la politique mémorielle du centenaire de la bataille de Verdun a permis de bâtir un programme ambitieux et inédit d’évènements et de manifestations qui ont rythmé les 300 jours de ce cycle commémoratif.



Cérémonies du Centenaire : mobilisation générale !

Cérémonies du Centenaire : mobilisation générale !

Tous les services de l’État dans la Meuse étaient sur le pont pour organiser et sécuriser les nombreuses commémorations de la bataille de Verdun qui ont marqué l’année 2016, avec, pour point d’orgue, la cérémonie internationale du 29 mai, présidée par François Hollande et Angela Merkel.



Les communes tombées pour la France

Les communes tombées pour la France

Neuf villages de la Meuse, détruits pendant la Grande guerre, en particulier au cours des combats de la bataille de Verdun, n’ont jamais été reconstruits mais continuent à faire partie des 35 585 communes du territoire. Ces villages se sont vus décerner la Croix de guerre et sont cités à l’ordre de l’armée.



Montmédy, ville frontière

Montmédy, ville frontière

Si la frontière entre le département de la Meuse et la Belgique ne court que sur une  dizaine de kilomètres, la gendarmerie de Montmédy procède en permanence à de nombreux contrôles de véhicules dans la bande des vingt kilomètres.



La force de la proximité

La force de la proximité

Bien qu’essentiellement rurale, la Meuse connaît, à son échelle, les mêmes problématiques de délinquance que n’importe quel autre territoire. Pour y faire face, la Police nationale tire sa force de sa proximité avec la population et l’ensemble des acteurs institutionnels.



La relance économique de Commercy

La relance économique de Commercy

Deux ans avant la dissolution programmée en 2013 du 8e régiment d’artillerie, le bassin de Commercy a bénéficié d’un contrat de développement économique piloté par le préfet de la Meuse, qui lui a permis de retrouver un véritable dynamisme économique.



Cigéo arrive en Meuse

Cigéo arrive en Meuse

Le futur centre industriel de stockage géologique (Cigéo) sera implanté à cheval sur la Meuse et la Haute-Marne. La préfète de la Meuse est préfète coordinatrice de ce projet d’envergure pour le territoire.



L’atout patrimoine

L’atout patrimoine

Située sur l’axe antique Méditerranée – Flandres, la Meuse est marquée par la permanence des influences italiennes, notamment celles du Quattrocento, dans son patrimoine architectural : un atout pour le développement économique et touristique du département.