COVID

Expulsion de l'imam Mohamed HAMMAMI

31 octobre 2012

Communiqué de presse du ministre de l'intérieur, mercredi 31 octobre 2012.


En application d'un arrêté du 8 octobre 2012, l'imam Mohamed HAMMAMI, qui était le responsable religieux de la Mosquée Omar, située dans le 11e arrondissement de Paris, a fait l'objet, aujourd'hui,  31 octobre, d'une mesure d'expulsion du territoire français. Il a été éloigné vers la Tunisie, pays dont il est ressortissant.

Les faits qui lui sont reprochés sont particulièrement graves. Lors de ses prêches, l'imam Mohamed HAMMAMI a tenu des propos ouvertement hostiles envers les valeurs de la République. Il a valorisé le djihad violent, proféré des propos antisémites et justifié le recours à la violence et aux châtiments corporels contre les femmes.

Ces provocations, délibérées, répétées et inacceptables à la discrimination et à la violence constituaient une menace pour la société française et pour sa sécurité.

Le ministre de l'Intérieur rappelle que la République restera inflexible envers ceux qui tiennent des propos de haine et instrumentalisent le discours religieux pour en faire un discours d'intolérance et d’obscurantisme.