Réponse de Brice Hortefeux aux questions d'actualité au gouvernement : "la menace terroriste est réelle, notre vigilance est totale"

5 octobre 2010

Brice Hortefeux, ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales, a répondu à une question du député Jean-Claude Guibal sur l'état de la menace terroriste en France, lors de la séance de questions d'actualité au gouvernement à l'Assemblée nationale du mardi 5 octobre 2010.


Jean-Claude Guibal, député UMP des Alpes-Maritimes

Mes chers collègues, ma question s'adresse à Monsieur le ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales.
Monsieur le ministre, les pays européens ont appris ce week-end que les autorités américaines mettaient en garde leurs ressortissants qui se rendent en Europe contre un risque élevé d'attentats terroristes sur notre sol. Le gouvernement britannique a, pour sa part et au même moment, jugé que la menace terroriste était actuellement sévère.

Ces informations s'inscrivent dans un contexte tendu au niveau mondial puisque selon un rapport de la CIA, les attaques de drones sur les zones tribales pakistanaises ont été multipliées ces derniers temps par les Etats-Unis, en partie pour déjouer un complot terroriste qui viserait l'Europe. La France est, quant à elle, particulièrement concernée, puisque deux journalistes sont toujours retenus en Afghanistan et que cinq autres de nos ressortissants sont entre les mains de l'AQMI, le groupe d'Al-Qaïda au Maghreb Islamique dans le Nord-est du Mali.

Monsieur le ministre, sur une question aussi grave et dont je regrette qu'elle ne fasse pas l'union de tous sur les bancs de cet hémicycle, nous connaissons la détermination du gouvernement. Le plan Vigipirate est actuellement en œuvre. Nous savons aussi que tout est fait pour libérer nos otages et protéger nos concitoyens. J'aimerais, Monsieur le ministre, que vous nous éclairiez davantage encore et que vous nous disiez comment la France a reçu la mise en garde américaine et quel est aujourd'hui précisément, l'état de la menace terroriste dans notre pays. Je vous remercie.

Brice Hortefeux, ministre de l'intérieur

Réponse QAG 05-10-2010 terrorisme

Monsieur le président, Mesdames et Messieurs les Députés, Monsieur le Député Jean-Claude GUIBAL.

Je voudrais préciser deux points en réponse à votre question.

D'abord, le gouvernement français a été attentif et a bien entendu la mise en garde adressée par le responsable et les autorités américaines à leurs ressortissants, leur demandant lorsqu'ils se rendent en Europe d'être vigilants. Et sur un sujet aussi sensible, aussi difficile, nous travaillons, le gouvernement français travaille bien évidemment main dans la main avec ses partenaires, plus avec nos alliés et même d'ailleurs au-delà. Je m'en suis entretenu hier soir avec la ministre chargée de la sécurité intérieure,

Madame Napoletano, aux Etats-Unis et me rendrai jeudi à Luxembourg pour échanger et faire le point sur ce sujet avec les ministres de l'intérieur européens.

Deuxième réalité. Oui, il existe actuellement en Europe et en France, une menace terroriste. Cette menace, il ne faut ni la surestimer, ni la sous-estimer. Notre rôle, c'est d'informer sans alarmer. Et notre devoir est de ne pas exagérer, mais de ne pas non plus être dans le déni de réalité. Tous les pays occidentaux sont aujourd'hui conscients de la réalité de cette menace. Face à celle-ci, nous sommes à la fois vigilants et réactifs. Ce matin même, des opérations de police ont été lancées à Marseille et à Bordeaux, qui ont conduit notamment à trois interpellations directement liées à la lutte anti-terroriste.

Donc, pour vous répondre précisément, la menace est réelle, notre vigilance est totale et chaque Français doit bien savoir que nous mettons tout en œuvre pour assurer leur sécurité et leur protection.