Questions d'actualité au gouvernement du 22 juin 2010

22 juin 2010

Lors de la séance de questions d'actualité au gouvernement à l'Assemblée nationale du mardi 22 juin 2010, Brice Hortefeux, ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales, a répondu au député du Var, Jean-Michel Couve, sur les orages meurtriers qui ont frappé le Var la semaine dernière.


Jean-Michel Couve, député UMP Var

Merci, Monsieur le Président. Ma question s'adresse au ministre de l'Intérieur, de l'Outre-mer et des Collectivités territoriales. Monsieur le Ministre, comme vous le savez bien, le Var a été cruellement frappé la semaine dernière par des orages d'une violence aussi exceptionnelle qu'inattendue et qui ont touché la plupart des communes des neuf cantons du département. C'est un véritable drame qu'ont vécu les Varois et qu'ils subissent encore aujourd'hui. Dans ma circonscription, c'est les territoires de la Dracénie et le Cœur du Var qui ont été particulièrement sinistrés, jusqu'à 400 millimètres d'eau qui se sont abattues en quelques heures, ce qui représente plus du tiers de la pluviométrie habituellement enregistrée à l'année. Des trombes d'eau, des torrents de boue ont dévalé des collines et des rues, ravageant bâtiments, habitations et terrains agricoles et surtout, surtout, tuant sur leur passage. Dans les 4ème et 5ème circonscriptions, on déplore aujourd'hui 29 morts et disparus. Je tiens à exprimer toute ma considération, ma sympathie et mes condoléances attristées aux familles endeuillées. Face à ce désastre aussi violent que soudain, les secours se sont déployés avec une grande promptitude, malgré les très difficiles conditions d'intervention. Un remarquable élan de solidarité s'est manifesté de la part de toute la population et je tiens à saluer l'action des services de l'Etat qui, sous la conduite du préfet du Var et de la sous-préfète de l'arrondissement de Draguignan, ont conduit les opérations de secours. Dès les premières heures, l'armée s'est mobilisée de façon massive, 860 militaires sont intervenus et sont encore sur le terrain. Ce ne sont pas moins de 1 300 hélitreuillages qui ont été effectués en opération diurne, mais aussi nocturne, sauvant un grand nombre de personnes. Les pompiers et sauveteurs, les forces de l'ordre, les fonctionnaires municipaux, les services du Conseil général, les agents de ERDF, des compagnies des eaux, de France Télécom, la Croix-Rouge française, tous se sont, dès les premières heures, engagés avec un grand dévouement, je tiens à les en remercier très chaleureusement. Je remercie aussi le président de la République et vous-même, Monsieur le Ministre, qui êtes venus sur le terrain, apporter votre sollicitude. Mais aujourd'hui, Monsieur le Ministre, pouvez-vous nous dire quelles mesures le gouvernement compte prendre pour nous venir en aide.

Brice HORTEFEUX, ministre de l'Intérieur, de l'Outre-Mer et des Collectivités territoriales

Le 14 juin, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les députés, Monsieur le député Jean-Michel Couve, le 14 juin, Météo France plaçait onze départements de la région Sud-Est en état de vigilance orange. Effectivement, quelques heures plus tard, des orages d'une violence inouïe se sont abattus, notamment sur plusieurs cantons du département du Var. Vingt-cinq personnes ont trouvé la mort, trois sont encore portées disparues. Comme l'a fait le président de la République hier, en présence de Jean-Louis Borloo et naturellement de Hubert Falco, je tiens à saluer leur mémoire et à exprimer notre peine à leurs familles. Il y a eu effectivement une grande mobilisation de l'Etat et d'ailleurs des collectivités locales, mobilisation du ministère de l'Intérieur, mobilisation de la Défense, 1 600 pompiers, 16 hélicoptères, 370 policiers et gendarmes, chargés d'éviter des actes de vandalisme ou de vol, ont ainsi été déployés. Mais de plus, des mesures très concrètes ont été décidées par le président de la République et par le Premier ministre. Première mesure, c'est le déblocage de 2 millions d'euros de crédit d'extrême urgence, 98 familles en ont d'ores et déjà bénéficié, 200 dossiers sont actuellement en cours d'instruction. Deuxième mesure, c'est la publication ce matin même de l'état de reconnaissance de catastrophe naturelle pour les communes des neuf cantons les plus sinistrés. Si d'autres communes doivent être concernées, les instructions ont été données pour que cela se fasse le plus rapidement possible. Enfin, les délais de déclaration de sinistre auprès des assurances ont été allongés et des allègements de charges sociales et fiscales seront attribués aux entreprises sinistrées. Vous le voyez, Monsieur le député Jean-Michel Couve, le gouvernement met tout en œuvre pour aider à la fois les collectivités et les populations à l'indispensable reconstruction.