Réponse de Brice Hortefeux à la question du député Nicolas Perruchot relative à l'interdiction du voile intégral

31 mars 2010

Brice Hortefeux, ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales a répondu, mardi 30 mars, à la question du député Nicolas Perruchot relative à la viabilité juridique d'une interdiction générale et absolue du voile intégral.


Le député Nicolas Perruchot souhaitait connaître la position du ministre et les suites que le gouvernement entend donner aux conclusions de la mission d'information conduite par André Gerin, ainsi qu'à l'avis du Conseil d'Etat, concernant la viabilité juridique d'une interdiction générale et absolue du voile intégral.

Brice Hortefeux a rappelé les propos du président de la République qui a déclaré que la burqa n'est pas un signe religieux, mais un signe d'asservissement et d'abaissement et qu'elle ne sera pas la bienvenue sur le territoire français. Il a souligné que le port du voile intégral est une expression radicale et communautariste qui ne sera pas accepté par la République.

Le ministre a affirmé sa détermination et celle du gouvernement à aller le plus loin possible sur la voie de l'interdiction générale du voile intégral dans le respect des principes généraux du droit. Pour cela, le gouvernement préparera un projet de loi aussi volontariste que possible, afin de défendre sa conception de la République et de faire reculer le radicalisme et le communautarisme.