08.02.2005 - Question au Gouvernement sur la délinquance

6 octobre 2004

Question de Georges MOTHRON, Député du Val d'Oise à Dominique de VILLEPIN sur la délinquance


Question de Georges MOTHRON, Député du Val d'Oise

Monsieur le Président, mes Chers Collègues,
Ma question s'adresse au Ministère de l'Intérieur, de la Sécurité intérieure et des Libertés locales,

Monsieur le Ministre,

La sécurité quotidienne des Français et la lutte contre la délinquance est une priorité du Gouvernement.

Le Gouvernement fait la démonstration, me semble-t-il, et l'évaluation statistique régulière le confirme, qu'une volonté politique, affichée et déterminée, à agir contre la délinquance en réaffirmant l'autorité de l'État, conduit à des résultats probants.

La presse vient d'annoncer que la délinquance a diminué de presque 4% le mois dernier en France par rapport à septembre 2003.

Pour le neuvième mois consécutif elle baisse.

Ainsi, Monsieur le Ministre, pouvez-vous nous confirmer et nous commenter plus avant ces chiffres ?

Que comptez-vous faire pour que cette situation perdure et que la chute de la délinquance se poursuive.

Réponse de Dominique de VILLEPIN

1. Il y a une baisse continue de la délinquance dans notre pays depuis le début de l'année :

- une baisse de 4 % de la délinquance générale, une baisse de 9 % de la délinquance de voie publique. Ce sont 120 000 victimes de moins qu'en 2003
- dans le même temps, 60 000 faits de plus ont été élucidés ce qui traduit bien la mobilisation des forces de sécurité.

2. Je ne me contente pas de ces succès. Il faut aller plus loin

- il faut une action mieux adaptée :

. c'est à dire une meilleure répartition des effectifs.
. une plus grande réactivité aux heures critiques et notamment la nuit et le week-end
. des policiers et des gendarmes mieux encadrés et mieux formés grâce à la réforme des corps et carrières

- il faut aussi une action plus ciblée sur les violences intra conjugales et les violences scolaires. C'est pourquoi nous avons, François FILLON et moi, engagé une coopération dans le monde scolaire. Un diagnostic sécurité sera fait dans chaque établissement, des actions de formation contre le racket et les incivilités seront mis en place.

3. Nous voulons aller plus loin en nous attaquant de front aux noyaux durs de la délinquance. C'est là l'objectif de mes chantiers contre la drogue, la criminalité organisée et les formes nouvelles de cyber-criminalité.

Vous le voyez la sécurité des français reste au cœur des priorités de ce Gouvernement.