12.10.2004 - Question au Gouvernement sur les moyens de la Sécurité Civile

12 octobre 2004

Question de M. Jean-Pierre GRAND, Député de l'Hérault à M. Dominique de VILLEPIN sur les moyens de la Sécurité Civile


Question de M. Jean-Pierre GRAND, Député de l'Hérault

Il y a un mois, Monsieur le ministre de l'intérieur, lors du 111e congrès national des sapeurs pompiers à Montpellier, vous avez fixé le calendrier de mise en œuvre de la loi de modernisation de la sécurité civile, emportant la satisfaction de l'ensemble des sapeurs pompiers présents. Vous avez également salué le courage de tous ceux qui s'engagent pour protéger notre environnement contre des incendies trop souvent criminels. Après un été 2003 au bilan dramatique, les conditions climatiques ont été heureusement différentes cette année. Les leçons de ces deux années contrastées ayant été tirées, pouvez-vous confirmer le renforcement des moyens que l'Etat entend consacrer à la surveillance et à la lutte contre les incendies dans nos forêts ? (Applaudissements sur les bancs du groupe UMP et sur quelques bancs du groupe UDF).

Réponse de Dominique de VILLEPIN

Nous avons en effet réussi à inverser la tendance. Nous avions déploré dix morts à la suite des tragiques feux de forêt de 2003, et 60 000 hectares partis en fumée. Cette année, seuls deux pompiers ont été tués dans l'accident d'un hélicoptère au-dessus de la Corse, et 10 000 hectares seulement ont brûlé. Ces progrès sont dus à un effort d'anticipation : des colonnes de renfort ont été déployées sur l'ensemble du territoire, en fonction du risque météo. Par ailleurs, nous avons accompli un effort important de répression, puisque 60 auteurs d'actes criminels ont été interpellés.
La loi de modernisation de la sécurité civile va nous donner de nouveaux instruments pour être encore plus efficaces, tels que les plans préventifs, les réserves communales et une réglementation plus sévère quant au débroussaillage. Elle sera très rapidement opératoire, et nos moyens seront confortés dès 2005 par deux nouveaux avions gros porteurs. Nous fournissons donc un effort constant de mobilisation et de modernisation mais aussi d'humilité, car il faut en permanence tirer les leçons des actions que nous entreprenons. Aujourd'hui même, d'ailleurs, le préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur réunit l'ensemble des acteurs pour préparer au mieux la campagne 2005.