COVID

Bilan du comportement des usagers de la route 2011

29 novembre 2012

L’objet de la présente publication est de réaliser un bilan des infractions relevées par les forces de police et de gendarmerie nationales en 2011. La présente publication ne prend pas en compte l’activité des polices municipales.


Cet exercice est réalisé depuis 2001 par la sous-direction de la circulation et de la sécurité routières (SDCSR), rattachée à la DMAT depuis le 1er décembre 2008.

Les données chiffrées ci-après ont été transmises par la direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN), la direction centrale des compagnies républicaines de sécurité (DCCRS), la direction centrale de la sécurité publique (DCSP), la préfecture de police (PP) et enfin par l’agence nationale du traitement automatisé des infractions (ANTAI).

Le premier constat est que la courbe des infractions (hors stationnement) au code de la route évolue de manière inversement proportionnelle à celle de la mortalité routière. Le déploiement continu des radars « CSA fixes et mobiles » a contribué significativement à ce résultat.

Graphique du bilan 2011 du comportement des usagers de la route

Par ailleurs, figurent pour la première fois dans cette étude des données relatives aux auteurs présumés d’accidents mortels (APAM) qui, déclinées localement, doivent être un outil supplémentaire pour adapter la politique de lutte contre l’insécurité routière.