COVID

Focus Police nationale

25 janvier 2018

De nouveaux commissariats et des moyens supplémentaires pour entretenir le parc immobilier.


Sur la période 2018-2020, un budget de 196 millions d’euros (+ 5%) sera consacré chaque année aux constructions neuves ainsi qu’aux opérations lourdes de rénovation et de maintenance des commissariats et hôtels de police.

Opérations immobilières

D’ici à fin 2020, 29 nouvelles opérations seront lancées et 26 projets, en cours de réalisation, seront poursuivis et achevés.

Parmi les 29 nouvelles opérations :

  • 17 constructions neuves, dont 3 stands de tir
  • 12 projets de rénovation ou d’extension de commissariats et hôtels de police existants

Parmi ces opérations, 5 sont portées conjointement par l’État et les collectivités territoriales (Corbeil-Essonnes, Nice, Sanary-sur-Mer, Aulnay-sous-Bois, Mérignac).

Ces 29 nouvelles opérations sont réparties dans 25 départements et compris dans 9 régions métropolitaines et 1 région d’outre-mer.

Maintenance lourde

La part du budget consacré à la maintenance lourde (travaux d’isolation, rénovation, mise en conformité et mise en sécurité...) augmentera entre 2018 et 2020 : 31 millions d’euros en 2018 pour atteindre 50 millions d’euros en 2020, tandis qu’elle s’élevait à 14,7 millions d’euros en 2015.

Alors que ces dépenses de maintenance lourde ont, pendant longtemps, été considérées comme des variables d’ajustement, un effort particulier sera porté au cours des prochaines années afin d’assurer l’entretien régulier du parc immobilier et prévenir ainsi sa dégradation à moyen et long terme.

Au-delà de leur augmentation, les dépenses de maintenance lourde porteront prioritairement sur :

  • La mise en conformité des stands de tir au regard de la réglementation en matière d’hygiène et de sécurité. Ainsi, 13 millions d’euros y seront consacrés sur la période 2018-2020. Les stands de tir des CRS de Saint-Quentin et Chatel Guyon, des écoles nationales de police d’Oissel et de Roubaix ainsi que de l’hôtel de police de Cannes font notamment partie des opérations de maintenance prévues pour ces installations.
  • Les laboratoires de police technique et scientifique dont la rénovation sera également l’occasion d’opérer des mutualisations entre la police et la gendarmerie. Entre 2018 et 2020, 10 millions d’euros seront ainsi consacrés à la rénovation lourde des laboratoires de police technique et scientifique.
  • La rénovation des écoles de police à travers un budget de 30 millions d’euros sur la période.
  • La rénovation des cantonnements des CRS à laquelle sera consacrée 10 millions d’euros sur les trois prochaines années.