COVID

Interstats Conjoncture N° 30 - Mars 2018

6 mars 2018

Analyse conjoncturelle des crimes et délits enregistrés par la police et la gendarmerie à la fin du mois de février 2018

Le nombre de crimes et délits enregistrés sur les trois derniers mois baisse pour sept des indicateurs conjoncturels. Le recul est net pour les vols violents sans arme et les vols de véhicules. La diminution est plus modérée pour les vols avec armes, les vols sans violence contre des personnes, les coups et blessures volontaires et les cambriolages de logement. Les vols dans les véhicules des trois derniers mois ont été très légèrement plus nombreux. Le nombre de victimes d’homicide enregistrés sur les trois derniers mois augmente.

Tableau synthétique du mois de février 2018

  Faits constatés sur les trois derniers mois (CVS-CJO)
Nombre Variation en %2
Homicides (y compris coups et blessures volontaires  suivis de mort)1 216 +6
Vols avec armes (armes à feu, armes blanches ou par destination) 1 987 -4
Vols violents sans arme 19 648 -7
Vols sans violence contre des personnes 172 279 -3
Coups et blessures volontaires (sur personnes de 15 ans ou plus) 54 976 -3
Cambriolages de logement 59 584 -4
Vols de véhicules (automobiles ou deux roues motorisés) 35 724 -5
Vols dans les véhicules  65 682 +1
Vols d'accessoires sur véhicules 23 632 -2

1. Cumul des trois derniers mois (décembre 2017 à février 2018) rapporté au cumul des trois mois précédents (septembre 2017 à novembre 2017), cvs-cjo.

Champ : France métropolitaine.
Source : SSMSI - Base des crimes et délits enregistrés par la police et la gendarmerie.

Les crimes et délits enregistrés par la police et la gendarmerie ne recensent pas la totalité des infractions commises, notamment parce que toutes les victimes ne se font pas connaître. Les indicateurs contenus dans cette publication donnent une information sur l’évolution de la partie enregistrée de la délinquance subie.

58 faits d'homicides (y compris coups et blessures suivis de mort) ont été enregistrés en février 2018 après 76 en janvier et 82 en décembre. Le total des trois derniers mois (216 victimes) est plus élevé que celui des trois mois précédents (203).

fig1

Les vols avec armes enregistrés par la police et la gendarmerie baissent nettement en février, après la remontée nette observée en janvier 2018. Le cumul sur trois mois continue à diminuer.

Sur une tendance baissière, de mi-2013 à février 2015, les vols avec armes étaient remontés jusqu’en août 2015. Depuis octobre 2015, ils oscillent entre 600 et 800 par mois.

fig2

Les vols violents sans arme diminuent nettement en février 2018, après la nette hausse observée en janvier. Le cumul sur trois mois continue à baisser (-7%).

Depuis août 2016, le nombre de vols violents sans armes était nettement orienté à la baisse et avait atteint un point bas en décembre 2017. Malgré le rebond depuis janvier, ce nombre reste inférieur à 7 000.

fig3

Le nombre de vols sans violence contre des personnes baisse en février 2018 après avoir augmenté légèrement en janvier. Le total des trois derniers mois recule par rapport aux trois mois précédents.

Les vols sans violence enregistrés contre des personnes se situaient de mi-2016 à mars 2017 sur une tendance très légèrement haussière. Après avoir baissé entre mars et septembre 2017, le nombre mensuel de vols sans violence fluctue en dessous des 60 000.

fig4

Les coups et blessures volontaires sur les personnes de 15 ans ou plus enregistrés par les forces de sécurité baissent nettement en février 2018, après être resté stables au mois précédent. Le cumul sur trois mois diminue par rapport aux trois mois précédents.

Après une forte hausse au premier semestre 2017, le nombre de coups et blessures volontaires enregistrés avait fluctué largement. La baisse sur les quatre derniers mois a ramené le niveau mensuel légèrement au-dessus de celui de début 2017, en données CVS-CJO.

fig5

Les cambriolages de logement décroissent en février 2018, comme en janvier. Le niveau des cambriolages des trois derniers mois baisse de 4% par rapport aux trois mois précédents.

Au second semestre 2016, le nombre de cambriolages enregistrés suivait une tendance haussière. Il s'était stabilisé à partir de mars 2017. Après quatre mois de baisse, le niveau mensuel des cambriolages est redescendu nettement au-dessous de la moyenne mensuelle de 2016.

fig6

Les vols de véhicules (automobiles ou deux roues motorisés) enregistrés par les forces de l'ordre ont baissé nettement en février, après avoir augmenté nettement en janvier. Le total des trois derniers mois continue à baisser (-5%) par rapport aux trois mois précédents.

Entre mars 2016 et juillet 2017, les vols de véhicules avaient fluctué autour des 13 000 faits enregistrés par mois, niveau plus faible que les deux années précédentes. La baisse ultérieure a permis d'atteindre des niveaux plus bas encore, malgré le rebond de janvier 2018.

fig7

Les vols dans les véhicules baissent nettement en février 2018, ce qui compense la hausse du mois précédent. Cependant, le cumul sur les trois derniers mois est très légèrement supérieur (+1%) à celui des trois mois précédents.

Après trois ans de hausse, de 2013 à 2015, les vols dans les véhicules avaient baissé au deuxième trimestre 2016. Depuis, ils évoluent sans tendance marquée, avec des fluctuations parfois sensibles. 

fig8

De manière similaire, les vols d’accessoires sur véhicules diminuent nettement en février 2018, après avoir augmenté en janvier. Leur niveau sur les trois derniers mois baisse légèrement par rapport aux trois mois précédents.

En forte baisse au deuxième trimestre 2017, le nombre de vols d’accessoires sur véhicules avait rebondi en juillet, puis baissé à nouveau avant la fluctuation de janvier-février 2018. Il se situe sur les trois derniers mois largement au-dessous (-10%) de sa moyenne trimestrielle de 2016.

fig9

Méthodes de traitement des données

Par rapport aux séries statistiques issues des enregistrements par la police et la gendarmerie, les données brutes de certaines séries ont fait l’objet de corrections portant sur la période de 2012 à 2015. L’ensemble de ces traitements est présenté en détail sur le site web Interstats dans le document Interstats Méthode N°4.
La méthode de correction des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO), mise en place lors de la première publication de ces séries en octobre 2015 et présentée sur le site web Interstats dans les documents Interstats méthode N° 5 et 7, a été modifiée à partir de la note de juillet 2017, en prenant en compte les données connues jusqu'au mois de mai 2017, conformément à la pratique internationale recommandée d’une mise à jour annuelle des modèles. Les changements, mineurs, occasionnés par ces évolutions de modèles n’ont généré que des révisions d’ampleur très faible.Ces évolutions du traitement CVS-CJO sont documentées dans l’Interstats méthode N°10 publié en novembre 2017.

Tableau détaillé du mois de février 2018

 

1 Les statistiques et commentaires pour l’indicateur « homicides » portent sur les données brutes. Ces données ont été corrigées sur les années 2015 et 2016 (cf. supra « Méthodes de traitement des données » ).
* Voir encadré sur les homicides
2 Cumul des trois derniers mois (décembre 2017 à février 2018) rapporté au cumul des trois mois précédents (septembre 2017 à novembre 2017), CVS-CJO.
3 Cumul des douze derniers mois (mars 2017 à février 2018) rapporté au cumul des douze mois précédents (mars 2016 à février 2017).

Champ : France métropolitaine.
Source : SSMSI - Base des crimes et délits enregistrés par la police et la gendarmerie