Lancement du comité des parents contre le harcèlement

Lancement du comité des parents contre le harcèlement
23 mars 2021

Face aux phénomènes de violences entre adolescents, Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté, a tenu ce mardi 23 mars au ministère de l'Intérieur le webinaire de lancement du comité des parents contre le harcèlement en complément des mesures ciblés portées par les ministres concernés (harcèlement scolaire au ministère de l'Education nationale, plan de lutte contre les bandes...).

Le Comité des parents a pour mission de proposer de nouveaux outils opérationnels, afin d'accompagner et de responsabiliser les parents face à ce phénomène - y compris lorsque leur enfant est à l'origine du harcèlement.

Cet évènement a réuni différents experts autour de trois tables rondes, sur les thèmes : « Que faire si mon enfant est harcelé ? » ; « Que faire si mon enfant est témoin de harcèlement ? », et « Que faire si mon enfant en harcèle d'autres ? ».

A la suite des tables rondes, Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté, a indiqué :

  • Le Comité des parents se réunira en format plénier quatre fois par an et en groupes de travail restreint autant que besoin pour concevoir les outils les plus opérationnels au service des parents, autour des services de l'Etat chargés de la prévention de la délinquance.
  • Une circulaire sera envoyée aux préfets dans les prochains jours leur demandant de réunir un état-major de sécurité dédié à la question du harcèlement entre jeunes dans l'espace public. Il s'agira d'évaluer l'ampleur du phénomène au niveau de chaque territoire en identifiant les bonnes pratiques et les besoins des acteurs en la matière.
  • La ministre déléguée à la Citoyenneté propose de renforcer les synergies entre prévention de la délinquance et harcèlement et d'inscrire la lutte contre le harcèlement dans le volet « prévention » du plan de lutte contre les violences entre jeunes, porté par le ministre de l'Education nationale, le ministre de l'Intérieur, et le Garde des Sceaux, en lien avec la ministre déléguée à la Ville et le secrétaire d'Etat à l'Enfance. Cela correspond à l'axe 2 de la Stratégie nationale de prévention de la délinquance portée au ministère de l'Intérieur.

« Ce comité des parents aura la mission de mieux accompagner et mobiliser les familles dans la prévention des phénomènes de harcèlement entre jeunes. Nous ferons travailler ensemble, sous l'égide du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation qui en assurera le secrétariat, les services de police et de gendarmerie nationales, avec des associations d'aide à la parentalité et d'éducation au numérique et des personnalités qualifiées, pour aider les parents. Les forces de police et de gendarmerie nationale sont mobilisés depuis longtemps sur le harcèlement entre jeunes : à Paris, ils ont réalisé 2321 interventions en établissement scolaire » a déclaré Marlène Schiappa.