Marlène Schiappa renforce la lutte contre les dérives sectaires

Marlène Schiappa renforce la lutte contre les dérives sectaires
24 février 2021

140 000 personnes touchées par les dérives sectaires dont 90 000 enfants et de nouveaux phénomènes inquiétants. Face à la recrudescence de dérives sectaires, la ministre déléguée auprès du ministre de l’intérieur chargée de la Citoyenneté, a confié le 12 octobre dernier une mission sur les nouvelles tendances, à l’aune de la crise sanitaire.
Marlène Schiappa renforce la protection des personnes vulnérables en mobilisant l’ensemble des forces contre les violences et l’emprise sectaire :

  • Une magistrate est nommée à la tête de la Miviludes, auprès du SG-CIPDR : Hanène Romdhane, magistrate qui dispose d’une excellente connaissance du terrain.
  • Un conseil d’orientation de la Miviludes, composé des représentants des ministères, d’experts, de parlementaires et d’associations sera installé prochainement auprès de la ministre : Georges Fenech, la psychiatre Marie-France Hirigoyen, le sociologue Gérald Bronner, la philosophe Cynthia Fleury, Joséphine Cesbron de l’UNADFI, …
  •  Une circulaire de mobilisation est adressée aux préfets afin de :
  1. Sensibiliser et former leurs personnels via les ressources nationales ou associations locales ;
  2. Mobiliser les instances locales de pilotage des politiques de sécurité autour de la lutte contre les dérives sectaires (états-majors de sécurité, CLIR, groupe de travail dérives sectaires du conseil départemental de prévention de la délinquance)
  3. Systématiser les signalements aux autorités judiciaires (article 40)