COVID

La promotion de la sécurité civile à l'étranger

Une mission des relations internationales

Créée en 2000, cette structure de cinq personnes travaille au sein de la direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC) à Asnières-sur-Seine (92). Elle organise et encadre toutes les actions internationales de formation, d'audit et de promotion du savoir-faire français en matière de Sécurité civile en France et à l'étranger.

Elle représente la DGSCGC aux réunions sur le mécanisme européen de protection civile et auprès du Bureau de la Coordination de l’Aide Humanitaire des Nations Unis.

Des accords de coopération sur les 5 continents

Depuis les années 50, la France conclut des accords bilatéraux de coopération et d'assistance mutuelle en matière de protection civile. Les partenariats les plus anciens ont été mis en place en Europe de l'Ouest (Allemagne, Espagne, Italie), avec le Maghreb (Algérie, Maroc et Tunisie) et avec les pays d'Afrique de l'Ouest francophones (Côte d'Ivoire, Burkina Faso, Sénégal).

En fonction de l’extension du nombre de Pays de l’Union européenne, la Sécurité civile a multiplié des partenariats avec les pays de l'Est et les nouveaux Etats Membres Depuis une dizaine d'années, la coopération se développe également avec les pays d'Amérique latine, d'Asie centrale, du Proche et Moyen-Orient et d'Extrême-Orient. Des accords bilatéraux ont déjà été signés avec certains de ces pays.

La Chine, un partenaire incontournable de la Sécurité civile

Depuis l'année dernière, la France pilote un important programme européen avec la Chine. Baptisé EU-China Disaster Risk Management, ce projet va permettre d'aider le pays le plus peuplé au monde à renforcer ses structures de protection civile sur le plan local et national. Depuis l’été 2012, un officier de sapeurs-pompiers est à Pékin ainsi qu’une équipe de coordination à Aix en Provence pour assurer la direction de ce programme.

La formation des personnels des services étrangers de protection civile aux méthodes françaises

Chaque année plus de 400 actions de formation sur des thématiques liées à la protection civile et à la gestion des risques sont réalisées en France et à l'étranger par la mission des relations internationales dans un cadre bilatéral et européen.

Les demandes des pays étrangers sont collectées par les attachés de sécurité intérieure des ambassades de France. Prises en charge et validées par le ministère des affaires étrangères, ces formations permettent au ministère de l'intérieur et à la Sécurité civile d'asseoir la réputation et la crédibilité française en matière de protection des populations ; de la planification, aux techniques de secours les plus modernes, en passant par la gestion de crise.

Pour répondre aux demandes de formations relatives à la protection civile et à la gestion des risques, la mission des relations internationales sélectionne les meilleurs spécialistes au sein des différentes composantes de la Sécurité civile.

La voix de la France dans les grandes instances internationales

Les personnels de la mission des relations internationales et les experts qu'elle sélectionne représentent notre pays au sein des plus hautes instances internationales (Union européenne, ONU, HCR, OTAN, Union pour la Méditerranée).

La mission des relations internationales participe à l'ensemble des programmes de protection civile au sein de l'Union européenne et organise des exercices grandeur nature. Au printemps, plusieurs pays du Sud de l'Europe se sont rassemblés à la frontière espagnole et ont participé à la simulation d'un tremblement de terre dans le cadre du mécanisme européen de protection civile.

Ces exercices sont l'occasion pour chaque pays d'apprendre à travailler ensemble et d'apprendre à mieux se connaître pour faire face, ensemble, aux futures catastrophes.

Des experts français pour l'Europe

Depuis 2004, l'Union européenne forme des experts, spécialistes de protection civile. Originaires des 27 nations, ils sont recrutés pour réaliser des missions d'audit et coordonner des actions humanitaires lors de catastrophes naturelles ou technologiques. Parmi ces experts, 160 sont français. Avant de suivre leur formation au sein de l'Union européenne,

ils sont soigneusement sélectionnés par la mission des relations internationales. Les postes sont limités. Pour en savoir plus, cliquez ICI.

Chiffres clés

Chaque année la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises organise plus de 40 visites de délégations étrangères au sein de son siège, à Asnières-sur-Seine et autant sur les sites « Sécurité civile » de la zone Sud depuis Aix en Provence. La mission des relations internationales réalise plus de 400 actions de formation et d'audit chaque année. Elle a signé 42 accords bilatéraux, des lettres d'intention ou des arrangements administratifs.