Appels à projets (AAP) « Islam, religion et société »

Appels à projets (AAP) « Islam, religion et société »
20 janvier 2021

Chaque année, le bureau central des cultes, rattaché à la direction des libertés publiques et des affaires juridiques du ministère de l’intérieur, publie un appel à projets destiné à soutenir des projets de recherche menés par de jeunes chercheurs en islamologie ou en sciences humaines et sociales sur l’islam en France.


En février 2015, le Gouvernement annonçait sa volonté de soutenir la recherche en islamologie et en sciences humaines et sociales sur l’islam en France. Cette décision résultait d’un besoin de connaissance de l’administration dans ces matières et faisait suite au constat d’un déclin de l’islamologie en France (« Livre Blanc » du GIS Moyen-Orient/Mondes Musulmans » et rapport « Disciplines rares », 2014).

C’est dans ce contexte que le ministère de l'intérieur a mis en œuvre les crédits recherche « Islam, religion et société », pilotés par le bureau central des cultes qui publie chaque année un appel à projets destiné à financer des projets de recherche impliquant de jeunes docteurs.

Le conseil scientifique, composé d’universitaires reconnus, juge de la qualité et de la pertinence des projets et rend des avis détaillés qui sont exposés et discutés en réunion dans le cadre d’une discussion collégiale. Le conseil scientifique effectue un travail d’examen critique et de hiérarchisation des projets.

Ensuite, le conseil d’administration, composé du ministère de l’intérieur, du ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et de l’Agence nationale de la recherche, a pour mission de retenir les projets proposés par le conseil scientifique et de procéder à la ventilation des crédits.

Des appels à projets qui répondent aux besoins de la recherche en islamologie et en sciences humaines et sociales sur l’islam en France et en Europe

Les recherches soutenues dans le cadre des appels à projets éclairent les dynamiques complexes de l’islam en France et en Europe, à travers ses différentes expressions, dans le contexte contemporain, en donnant à voir la diversité de ses courants, pratiques et discours, ainsi que sa composition et ses recompositions. Les usages passés et présents du corpus religieux islamique, l’étude de la production scripturaire ancienne comme contemporaine sont également étudiés. Une approche pluridisciplinaire intégrant sociologie, anthropologie, philosophie, droit, économie, science politique, histoire, philologie, islamologie, science de l’éducation et sciences de l’information et de la communication est encouragée.

Les appels à projets sont généralement présentés en trois grands axes, chacun d’eux étant composé à titre indicatif de plusieurs thèmes, laissant aux chercheurs toute latitude pour définir leur méthodologie, structurer leur projet et envisager leurs terrains d’étude.

Un soutien significatif aux post-doctorants

Les appels à projets sont ouverts à tout titulaire d’une thèse de doctorat, affilié à un laboratoire de recherche rattaché à un établissement d’enseignement supérieur et de recherche ou à un organisme public de recherche français, notamment une équipe d’accueil (EA) et une unité mixte de recherche (UMR), en qualité d’associé, et bénéficiant d’une compétence dans les champs et thématiques mentionnés.

Le montant de la subvention du ministère de l’intérieur est déterminé au regard la cohérence entre le contenu du projet de recherche et son budget prévisionnel ainsi que de l’ensemble des avis des membres du conseil scientifique et du conseil d’administration. Elle est accordée pour la durée du projet, qui ne peut excéder 12 mois.

Depuis 2015, le bureau central des cultes a financé des projets sur des thématiques de recherche variées, par exemple : l’histoire du Coran et la figure du Prophète, l’offre de livres islamiques, l’islam à Mayotte et à la Réunion, les pèlerinages musulmans, ou encore les manuscrits du calife Uthman.

Pour en savoir plus :