1 milliard d'euros de crédits supplémentaires pour le ministère de l'Intérieur

Publié le 30/09/2020
Grille de Beauvau

Ces moyens supplémentaires donneront la priorité à l'amélioration des conditions de travail des agents. Explications:

Un effort inédit en termes de moyens de fonctionnement et d'investissement pour améliorer le quotidien des agents

Les crédits de fonctionnement et d'investissement du ministère vont progresser de 830 millions d'euros par rapport à l'an dernier :

  • Les crédits pour l'achat de véhicules augmentent de près de 250 millions d'euros par rapport à l'an dernier, portant le total des crédits automobile du ministère à près de 530 millions d'euros. Ceux-ci s'ajoutent aux 75 millions d'euros de crédits supplémentaires déjà obtenus à l'été 2020. Alors que le parc automobile du ministère est très vieillissant, ces moyens importants permettront le remplacement d'un véhicule sur quatre.
  • Les crédits consacrés au numérique augmentent de 170 millions d'euros. Là encore, priorité sera notamment donnée au quotidien des agents : renouvellement du matériel informatique (doubles-écrans), applications plus efficaces, etc. ;
  • Les crédits pour l'équipement en matériel de nos forces de sécurité, notamment de protection, augmenteront de 35 millions d'euros ;
  • L'action sociale est abondée de plus de 10 millions d'euros supplémentaires, soit une hausse de près de 20%, ce qui permettra d'apporter de nouveaux services aux agents en termes de restauration, de garde d'enfants, etc. ;
  • Les dépenses immobilières augmentent de 75 millions d'euros ; ces crédits nouveaux viendront compléter ceux que le ministère obtiendra prochainement dans le cadre de l'appel à projets France Relance sur la rénovation des bâtiments publics.

Une masse salariale maîtrisée

Cette année, la masse salariale du ministère de l'Intérieur – c'est-à-dire les moyens consacrés au paiement des rémunérations – progressera de 187 millions d'euros, ce qui correspond essentiellement à l'évolution naturelle des salaires.

Le reste des moyens prévus nous permettra de financer des actions ciblées envers les personnels les plus méritants, notamment les policiers de nuit conformément à l'annonce du Président de la République d'une indemnité spécifique.

Augmentation des effectifs : la promesse du Président de la République sera tenue

Conformément à l'engagement du Président de la République de créer 10 000 emplois dans les forces de l'ordre sur le quinquennat, le projet de loi de Finances consacre la création de 2000 postes de policiers (1500) et gendarmes (500). Ils seront présents sur le terrain et dans nos services de renseignement.

Par ailleurs, alors que 463 suppressions d'effectifs étaient prévues en préfecture et sous-préfecture en 2021, aucune réduction d'effectifs n'y sera réalisée cette année. Cette décision marque le terme des coupes d'effectifs entamées depuis plus de 10 ans dans le réseau préfectoral et qui a conduit nos préfectures et sous-préfectures à perdre un quart de leurs agents. Il s'agit d'une réponse à l'attente de proximité exprimée dans le cadre du grand débat national. En compensation, les réductions d'effectifs seront réalisées dans les administrations centrales parisiennes du ministère de l'Intérieur.

Imprimer
Partager

Découvrir d'autres articles sur le thème : Sécurité

Ecoliers portant un cartable au dos sur le chemin de l'école
09 septembre 2021

Sur le chemin de l’école : attention aux mauvaises rencontres

Illustration dangers en mer
09 août 2021

Danger en mer : les numéros à connaître

Rapport annuel de l'inspection générale de la gendarmerie nationale
21 juillet 2021

Rapport annuel de l'Inspection Générale de la Gendarmerie Nationale…