Alerter et protéger : déploiement national du dispositif FR-Alert

Bannière promo FR-alert

FR-Alert est le nouveau dispositif d'alerte et d'information des populations. Déployé sur le territoire national depuis fin juin 2022, FR-Alert permet de prévenir en temps réel toute personne détentrice d’un téléphone portable de sa présence dans une zone de danger afin de l’informer des comportements à adopter pour se protéger.

Si vous vous trouvez dans l’une des zones concernées par un danger imminent ou un risque majeur, vous pourrez recevoir une notification accompagnée d’un signal sonore spécifique, même si votre téléphone portable est en mode silencieux. La réception de cette notification ne nécessite aucune installation préalable sur votre téléphone. En fonction de la marque du téléphone mobile, de l’opérateur et de l’endroit dans lequel vous vous trouverez au moment de l’envoi de l’alerte, des délais de réception différents des notifications pourront être constatés.

Cet outil est complémentaire aux systèmes d’alerte existants (plus de 2 000 sirènes raccordées à un logiciel de déclenchement à distance, l’activation des médias TV et radio pour diffusion des messages d’alerte et d’information sur leurs antennes ainsi que la mobilisation des comptes institutionnels sur les réseaux sociaux…) et constitue une réponse adaptée à un large périmètre de risques et de menaces.

Retrouvez les informations relatives au dispositif FR-ALERT et son fonctionnement :

FR-Alert est un système d’alerte des populations qui permet d’envoyer des notifications sur les téléphones portables des personnes présentes dans une zone confrontée à un danger. Ce dispositif est opérationnel partout en France hexagonale et en outre-mer depuis juin 2022.

Ce système permet de compléter les dispositifs d’alerte des populations existants en permettant d’alerter, au travers de la téléphonie mobile, sur la nature et la localisation d’un danger ou d’une menace et d’indiquer les actions et comportements à adopter pour se prémunir de ces dangers ou réduire autant que possible l’exposition aux effets de ces menaces.

Les notifications pourront transmettre des informations sur :

  • la nature du risque (un feu, une inondation, un accident industriel…) ;
  • l’autorité qui diffuse l’alerte ;
  • la localisation du danger (établissement, quartier, commune, agglomération, département...)  ;
  • l’attitude à adopter (rester chez soi, évacuer la zone…) ;
  • le cas échéant un lien pour obtenir des informations supplémentaires sur un site internet officiel.

Outre la notification d’alerte, des informations complémentaires relatives à l’évolution de la situation seront diffusées par le même canal dans la même zone géographique : précisions sur la nature du danger, la zone géographique concernée, sur les comportements à adopter… La fin de l’alerte fera également l’objet de l’envoi d’une notification.

Tout type d’évènement majeur justifiant d’alerter la population concernée pour une mise en sécurité et notamment :

  • Événements naturels : inondation, tempête et cyclone, incendie, tsunami, éruption volcanique…
  • Biologiques et chimiques : pollution, fuite de gaz, incident nucléaire...
  • Sanitaires : épidémie, pandémie, incident agro-alimentaire…
  • Technologiques et industriels : panne des moyens de télécommunication, accidents graves sur les réseaux routiers, ferroviaires ou aériens, incident industriel...
  • Évènement grave de sécurité publique, acte à caractère terroriste

La notification d’alerte comporte les informations permettant de connaître :

  • la nature de l’évènement en cours ou imminent et donc du danger qu’il représente ou qu'il est susceptible de représenter ;
  • le lieu ou la zone géographique où ce danger se manifeste ou est susceptible de se manifester ;
  • des consignes et conseils d’actions de mise en sécurité pour se protéger face à ce danger (mise à l’abri, évacuation…) ;
  • le cas échéant, un lien vers un site internet officiel pour disposer d’informations complémentaires.

À la réception de l’alerte, il convient donc de bien prendre connaissance de l’ensemble de ces informations et de mettre en œuvre les actions et comportements indiqués afin de se protéger et réduire les risques d’exposition au danger.

 

FR-ALERT combine deux technologies différentes : la diffusion cellulaire (Cell Broadcast), disponible depuis la fin du mois de juin 2022 et les SMS géolocalisés (LB-SMS ou Location-Based SMS), qui sera déployée ultérieurement. Ces technologies permettent d’envoyer des messages vers tous les téléphones mobiles présents dans le territoire concerné par l’alerte, dès lors qu’ils sont connectés au réseau.

  • Qu’est-ce que la diffusion cellulaire (CB) ?

Elle consiste en la diffusion d’une notification qui s’affiche sur l’écran du téléphone en quelques secondes, et qui peut être accompagnée d’un son intrusif. Ce message est donc diffusé via les antennes de télécommunication sous la forme d’ondes radio, sur un canal dédié.

  • Qu’est-ce que la technologie des SMS géolocalisés ?

Elle consiste en la diffusion de SMS dans une zone géographique donnée. Le message est diffusé via les antennes relais identifiées dans le secteur à alerter par le Centre SMS.

La diffusion cellulaire fonctionne sur la 4G (puis à l’avenir sur la 5G). Elle permettra d’alerter la population en quelques secondes, ce qui est particulièrement pertinent notamment en cas de crise à cinétique rapide nécessitant une mise en sécurité immédiate.

Les SMS géolocalisés, quant à eux, fonctionnent classiquement sur de la 2G, 3G, 4G.  Cependant la diffusion de gros volumes de SMS peut prendre plus de temps.

Chacune de ces deux technologies est complémentaire, leur combinaison permettant une alerte optimale.

Non. FR-ALERT est conçu pour alerter toute personne présente dans la zone d’alerte, grâce aux réseaux de télécommunications. Il n’est pas nécessaire de s’inscrire au préalable pour recevoir les alertes, peu importe l’endroit dans lequel vous vous trouvez et le téléphone portable que vous utilisez.

Non : aucune application n’est nécessaire pour recevoir les alertes sur téléphone mobile.

Non. L’État et son système d’alerte à la population FR-ALERT n’ont pas accès à la géolocalisation des téléphones mobiles puisque cette technologie repose sur l’envoi de l’alerte via les antennes relais des opérateurs de téléphonie.

Structurellement, un réseau mobile nécessite d'avoir accès à la localisation approximative des téléphones connectés pour pouvoir leur faire parvenir les appels, les SMS, les flux de données. L’activité d’opérateur de télécommunications est soumise à de nombreuses réglementations, dont le Règlement général sur la protection des données (RGPD), pour protéger et encadrer l’accès aux données personnelles et notamment celles de localisation.

Les alertes par diffusion cellulaire (ou Cell Broadcast) prennent la forme de notifications prioritaires qui arrivent en même temps sur tous les téléphones mobiles, s’affichent sur l’écran du téléphone, même si celui-ci est verrouillé. Le message peut être accompagné d’une alerte sonore ainsi qu’une vibration pour affirmer son caractère critique.

En revanche, la notification d’alerte n’apparaîtra pas sur les téléphones éteints ou en « mode avion ».

Aujourd’hui, la plupart des téléphones permettent d’activer des fonctionnalités d’accessibilité permettant d’adapter le niveau de zoom de l’interface, la taille des caractères, les contrastes, ou d’obtenir une transcription vocale des messages reçus, qu’il s’agisse de SMS ou de la diffusion cellulaire. La réception de la notification d’alerte sera adaptée aux fonctionnalités d’accessibilité déterminées par le propriétaire du téléphone portable.

Les notifications d’alerte pourront être diffusées en plusieurs langues, notamment lorsqu'elles concerneront des zones connues pour leur fréquentation touristique.

Non, FR-ALERT est un dispositif de l’État exclusivement utilisé pour la diffusion de l’alerte aux populations.

Non. Le dispositif FR-ALERT vient compléter le système d’alerte et d’informations des populations (SAIP) qui comprend plus de 2 000 sirènes raccordées à un logiciel de déclenchement à distance, l’activation des médias TV et radio pour diffusion des messages d’alerte et d’information sur leurs antennes ainsi que la mobilisation des comptes institutionnels sur les réseaux sociaux. Tous ces outils complémentaires constituent une réponse adaptée à un large périmètre de risques et de menaces.

La plupart des États membres de l’Union Européenne ont choisi l’une des deux solutions technologiques de diffusion de l’alerte par la téléphonie mobile mentionnées ci-dessus (diffusion cellulaire et SMS géolocalisés). À ce stade, la majorité des États membres a choisi la diffusion cellulaire (Espagne, Italie, Danemark, Grèce…) ou les SMS géolocalisés (Irlande, Pologne, Suède…), ou encore des applications mobiles (Allemagne, Finlande..).

 

Pour en savoir plus, consultez le dossier de presse sur le dispositif FR-Alert.

Découvrir d'autres articles sur le thème : Sécurité