Dossier de presse : point mensuel de janvier du ministre de l'Intérieur et de la ministre déléguée

Publié le 26/01/2021
Marianne

Lutte contre l’Islam radical

Créées par la circulaire du 27 novembre 2019, les Cellules départementales de lutte contre l’islamisme et le repli communautaire (CLIR) marquent leur première année d’existence.

La mise en place des CLIR depuis novembre 2019 prend appui sur l’expérience positive des plans de lutte contre la radicalisation lancée sur 15 quartiers en février 2018 (PLR-Q).

Sur l’ensemble du territoire national, 99 CLIR sont installées : 100% des départements métropolitains en sont équipés.

Les deux dernières CLIR vont être installées en février 2021.

Ces CLIR s’inspirent des bonnes pratiques et travaillent à se structurer autour de groupes thématiques. Elles établissent aussi des liens avec les Groupes d’Évaluation Départementaux (GED) et les Cellules de Prévention de la Radicalisation et pour l’Accompagnement des Familles (CPRAF) et s’appuient régulièrement sur les Comités Opérationnels Départementaux Antifraudes (CODAF) ou les Groupes d’Intervention Régionaux (GIR).

Indicateurs Résultats Évolution mensuelle [Contrôles CLIR]nombre d’opérationsde contrôles réalisées dansle cadre des CLIR 6 739 contrôles en 2020 746 contrôles en décembre 2020Décembre 2019 : installation progressivedes CLIR en novembre 2019 [Fermetures d’établissements]nombre d’établissementsaccueillant du public fermés 452 fermeturesdepuis février 2018 36 fermetures en décembre 2020 [Montants redressés] 20 721 954 € redresséspour l’année 2020 1 186 386 € en décembre 2020

Au cours du mois de décembre 2020, ce sont 476 opérations de contrôles qui ont été réalisées, conduisant à la fermeture 36 structures – soit en moyenne 24 contrôles par jour ouvré et 2 fermetures par jour prononcées.

1 186 386 € euros ont été redressés par les services

À l’aulne de la première année de fonctionnement, une circulaire et un vade-mecum opérationnel de fonctionnement des CLIR ont été adressés aux préfets pour renforcer la méthodologie de lutte contre l’islamisme et les séparatismes.

Ce document s’articule autour de 13 fiches mesures par thématique (ex. : contrôle des lieux de culte, contrôle des établissements scolaires, contrôle des structures associatives, etc.) ; il est enrichi d’exemples concrets étudiés et de retours d’expériences (Retex) des territoires.

Lutte contre l’islamisme et le séparatisme : résultats du Gouvernement depuis 2018

  • TOTAL des contrôles effectués depuis février 2018 (Plr-Q + Clir) = 19 921 structures contrôlées
  • TOTAL GÉNÉRAL des fermetures depuis février 2018 (Plr-Q + Clir) = 452 fermetures prononcées
  • TOTAL des redressements recouverts depuis février 2018 (Plr-Q + Clir) = 39, 2 millions d’euros

Lutte contre les stupéfiants

a. Quantités saisies

En décembre :

  • Les saisies de cannabis ont baissé, à 5 tonnes de cannabis contre 15 tonnes en novembre 2020, soit – 67 %.
  • Les saisies de cocaïne ont plus que doublé, à 1,2 tonne de cocaïne saisies en décembre 2020 contre 521 kg en novembre 2020, soit + 139 %.
  • Les saisies d’héroïne ont doublé, à 163,5 kg d’héroïne saisis en décembre 2020 contre 80 kg en novembre 2020 soit + 100 %.

Ont été saisis en 2020

  • Cannabis : 88 tonnes (– 8,1 % par rapport à 2019).
  • Cocaïne : 11,5 tonnes (– 25,6 % par rapport à 2019).
  • Héroïne : 1 tonne (– 0,9 % rapport à 2019).

Ces chiffres en baisse s’expliquent en grande partie par le contexte sanitaire qui a fortement impacté l’année 2020.

b. Saisies d’avoirs criminels

4e trimestre 2020

Les avoirs criminels saisis en matière de stupéfiants se montent pour le quatrième trimestre de 2020 à 27,1 millions d’euros. La progression est de + 32,8 % par rapport au trimestre précédent (20,4 M€).

Année 2020

  • En 2020, les services de police et de gendarmerie ont saisi un total de 81,3 millions d’euros contre 78,5 millions d’euros en 2019 (+ 3,6 %).

c. Personnes interpellées

  • Décembre 2020
  • 1 026 trafics ont été démantelés (– 8,5% par rapport à la même période de 2019).
  • 1 464 trafiquants ont été mis en cause (– 9,2 % par rapport au mois précédent et – 4,5 % par rapport à la même période de 2019).

Année 2020

  • 12 622 trafics ont été démantelés ( – 11,3 % par rapport à la même période de 2019).
  • 15 829 trafiquants ont été mis en cause (– 12,5 % par rapport à la même période de 2019).

d. Amendes forfaitaires délictuelles (AFD) dressées

Entre le 1er septembre 2020 et le 21 janvier 2021, 31 146 infractions ont été relevées par les forces de l’ordre.

e. Points de deal

3 952 points de deal ont été recensés sur l’ensemble du territoire en décembre. Depuis, des opérations conjointes de démantèlement des points de deal associant toutes les forces sont organisées. Avec un objectif : démanteler chaque semaine une soixantaine de points de deal identifiés et ciblés par les acteurs de terrain.

Bilan intermédiaire pour les 15 premiers jours de janvier :

134 points de vente démantelés. Parmi les premiers départements :

  • Bouches-du-Rhône : 37 points de deal démantelés.
  • Haute-Garonne : 10 points de deal démantelés.
  • Var : 9 points de deal démantelés.
  • Seine-Saint-Denis : 7 points de deal démantelés.
  • Dans le Nord, l’Oise, l’Hérault, la Guadeloupe : 6 points de deal démantelés.

Ces opérations ont permis :

  • d’interpeller 314 individus ;
  • de saisir 646 kg de cannabis, 7,5 kg de cocaïne, 3 kg d’héroïne, 31 kg de drogue de synthèse ;
  • de saisir 22 armes de poing ;
  • de saisir 1,1 millions d’euros d’avoirs criminels.

Affaires marquantes du mois dans la lutte contre le trafic de stupéfiants

Police nationale

OFAST Nord (59) – Démantèlement d’un réseau de trafic de stupéfiants depuis les Pays-Bas

  • 3 individus interpellés dont 2 écroués
  • Saisie de 19 kg d’héroïne, 7 kg de produits de coupe et 500 g de cocaïne

OFAST sur mandat de la JIRS de Paris (75) – Démantèlement d’un réseau d’importation de cannabis

  • 9 individus interpellés
  • Saisie de 242 kg de cannabis et 2 armes de poing

OFAST Caraïbe et OFAST Nanterre (92) – Démantèlement d’un réseau de trafic de stupéfiants en Guadeloupe (971)

  • 25 individus interpellés et placés en garde à vue
  • Saisie de 3 kg de cocaïne, 5 véhicules, 4 scooters, 10 armes de poing, 14 armes longues et 25 000 euros

DTPJ de Rennes, SD de Lorient et GIR de Bretagne – Démantèlement d’un important trafic de stupéfiants à Lorient (56)

  • 2 individus interpellés
  • Saisie de 10 kg d’héroïne, 1 arme de poing, plusieurs fusils d’assaut, 4 grenades et 4 véhicules volés

BRI de Montpellier (34) – Démantèlement d’un trafic de stupéfiants à Avignon (84)

  • 5 individus interpellés
  • Saisie de 120 kg de résine de cannabis

DDSP 33, BRI et RAID – Démantèlement d’un trafic de stupéfiants à Bordeaux (33)

  • 5 individus interpellés
  • Saisie de 23 kg d’herbe et 5,4 kg de résine de cannabis, deux armes de poing, un fusil à pompe et 110 000 euros

SDPJ 93 – Importation et trafic de stupéfiants entre la Guyane et la métropole à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle (93)

  • 2 individus interpellés
  • Saisie de 5 kg de cocaïne

SDPJ 93 – Trafic de stupéfiants en Seine-Saint-Denis – Le Bourget (93)

  • 1 individu interpellé et placé en garde à vue
  • Saisie de 233 kg de résine de cannabis

SDPJ 93 – Trafic de stupéfiants en Seine-Saint-Denis – Saint-Denis (93)

  • Dans le cadre de l’opération Point Break janvier 2021
  • 1 individu interpellé
  • Saisie de 41 kg d’herbe de cannabis, 580€ et 2 véhicules

3e DPJ et GIR 75 – Trafic de stupéfiants entre l’Espagne et la France organisé sous la forme d’une plateforme téléphonique

  • 9 individus interpellés
  • Saisie de 17 kg d’herbe et 3 kg de résine de cannabis, deux automobiles, trois scooters et 300 000 euros

SDPJ 93 – Trafic de stupéfiants en Seine-Saint-Denis – Pantin et Montreuil (93)

  • 3 individus interpellés
  • Saisie de 30 kg de MDMA (valeur marchande de 3 millions d’euros)

SDPJ 93 – Trafic de stupéfiants dans les Hauts-de-Seine (92) – trafic de stupéfiants avec les Pays-Bas

  • 3 individus interpellés
  • Saisie de 26 kg d’herbe de cannabis
Gendarmerie nationale

Brigade des recherches d’Evry – Démantèlement d’un trafic dans l’Essonne (91)

  • 3 trafiquants interpellés
  • Saisie de 63 kg de cannabis

Section de recherches de Saint-Denis – Trafic international avec l’île Maurice

  • 6 trafiquants interpellés
  • Saisie de 72 kg de cannabis et 2 véhicules

SR Metz et BR Thionville – Trafic international via le réseau crypté Encrochat (Moselle, 57)

  • 1 trafiquant interpellé
  • Saisie de 42 kg d’héroïne, 4 kg de cocaïne, 17 kg de produit de coupe, 4 véhicules et 115 000 euros

Section de recherches de Lille – Trafic international de stupéfiants dans le Nord (59)

  • Exploitation d’investigations via le réseau crypté Encrochat
  • 5 trafiquants interpellés sur autoroute lors d’un voyage retour d’Espagne
  • Saisie de 190 kg de cannabis, 4 000 pieds de cannabis, 90 000 euros et 60 armes à feu dont un fusil d’assaut

Section de recherches de Pointe-à-Pitre, OFAST Caraïbe – Trafic international d’armes et de stupéfiants en Guadeloupe

  • Enquête depuis 2019 contre une organisation criminelle et un trafic organisé maritime et aérien.
  • 26 trafiquants interpellés
  • Saisie de 19 armes, 3 kg de cocaïne, 15 000 euros et 5 VL de luxe

Peloton autoroutier de Millau (Aveyron, 12) – Interception d’un go fast

  • Opération de la gendarmerie en appui des Douanes pour intercepter un convoi ayant forcé un barrage
  • 1 trafiquant interpellé après la découverte du véhicule principal et du fuyard
  • Saisie de 189 kg de résine de cannabis

Section de recherches de Papeete – Trafic d’Ice en Polynésie Française

  • Poursuite d’une enquête de trafic avec déjà 21 interpellations et 5 écroués en 2020
  • 3 trafiquants interpellés dans des fermes perlières servant à blanchir l’argent du trafic (420 000 euros)
  • Saisie de 4 motos, 1 véhicule, 2 bateaux, 1 jet ski, 6 kg de perles de culture et 31 200 euros

SR Rouen – Trafic international d’ecstasy par voie postale

  • Trafic via des colis postaux depuis les États-Unis
  • 6 trafiquants interpellés
  • Saisie de 11 kg d’ecstasy, 2 kg d’amphétamines, 1 véhicule et 3 armes

Groupement de gendarmerie départementale – Trafic de stupéfiants démantelé à Vitré (Ille-et-Vilaine, 35)

  • 11 trafiquants interpellés et placés en garde à vue, 19 autres entendus librement
  • Saisie de 33 kg de résine, 10 000 euros, 8 armes, 200 bouteilles de protoxyde d’azote et 5 véhicules

SR Besançon – Démantèlement d’un trafic de stupéfiants dans le Doubs (25)

  • 7 trafiquants interpellés
  • Saisie de 6 kg d’héroïne, 3 kg de cocaïne, 11 kg de résine de cannabis, 5 kg d’herbe, 280 000 euros, 1 arme et 5 véhicules

Brigade des recherches de Grenoble – Trafic local en Isère (38)

  • Trafic dans les quartiers de l’agglomération grenobloise
  • 12 interpellations, 6 écrous, 4 contrôles judiciaires
  • Saisie de 3 kg de cannabis, 10g de cocaïne, 1 Vl de luxe, 23 000 euros, 4 armes

Lutte contre les violences conjugales, sexuelles et sexistes : point sur la mobilisation pendant le second confinement

  • Les indicateurs de la feuille de route

Indicateurs Résultats (cumul de janvier à decembre 2020) Évolution mensuelle [PVSS]Nombre de tchats traitéssur la plateformearretonslesviolences.gouv.fr 14 023 conversationsengagées en 2020 1 398 conversations en décembre 2020Décembre 2019 : 916 conversations [Outrage Sexiste]Nombre d’infractions pouroutrages sexistes, enregistréspar les forces de police et degendarmerie, depuis le lancementde la loi (3/08/18) 2 530 infractionsdepuis août 2018Total 2020 : 1 193 infractions 134 décembre 2020Décembre 2019 : 63 [Formation]Nombre de policiers etgendarmes formés aux violencesintrafamiliales

53 000 policiers et gendarmes formés depuis le Grenelledes violences conjugales

  • Formation initiale
  • Formation continue
  • Formation expert

7 343 en décembre 20206 469 en novembre 2020

  • Plus que jamais, la police et la gendarmerie protègent

Face aux indicateurs de la pandémie encore élevés, le Gouvernement étend les horaires du couvre-feu, passant à 18h pour l’ensemble du territoire. La vigilance de l’ensemble des acteurs de la lutte contre les violences conjugales, sexistes et sexuelles s’en trouve accrue.

Lors du second confinement, le ministère de l’Intérieur a massivement partagé aux préfets et aux forces de sécurité intérieure un vade-mecum des dispositifs existants pour accompagner les victimes de violences conjugales, sexistes et sexuelles, ainsi que des exemples de bonnes pratiques et initiatives prises par des commissariats et des bridages de gendarmerie au printemps dernier, lors de la première partie de la crise sanitaire. Nous avons joint à cet outil un kit de communication pour faciliter l’information et la sensibilisation du public.

Nous le savons, le huis-clos familial porte le risque d’accentuer les tensions et les passages à l’acte. Contre ces violences, le ministère de l’Intérieur est totalement mobilisé pour ne rien laisser passer :

  • Partenariat « alerte en pharmacies » : grâce à la mobilisation de l’Ordre national des pharmaciens, les victimes peuvent appeler à l’aide dans l’une des 22 000 pharmacies du pays : elles y seront accueillies et les forces de l’ordre interviendront en urgence dans le cas de violences, si les victimes le souhaitent.
  • Pour toutes les victimes confinées avec un conjoint violent qui ne peuvent pas téléphoner ou appeler à l’aide, la plateforme arretonslesviolences.gouv.fr permet d’entrer en relation 24/7j. avec des policiers et des gendarmes spécifiquement formés. Pour faire face au second confinement, les effectifs de la plateforme ont été renforcés de 12 policiers.
  • Le 114 par SMS demeure accessible quand on ne peut pas parler de vive voix.
  • Les chiffres du second confinement

Pour la durée du second confinement, le portail de signalements des violences sexistes et sexuelles a enregistré une hausse de 60 % des conversations en moyenne. Le nombre de conversation est désormais stable, aux alentours de 1.400 conversations par mois.

S’il y a eu une hausse du nombre de victime de violences sexuelles au mois de novembre, ce n’est pas le cas pour le mois de décembre. Ceci cache toutefois plusieurs disparités : on observe une hausse de viols commis sur mineurs, alors que ceux commis sur les majeurs diminuent.

En comparaison avec le trimestre précédent, le cumul des violences sexuelles enregistrées baisse de 6%, malgré les disparités selon les catégories de victimes et d’actes.

Imprimer
Partager
Dossier de presse
Télécharger

Découvrir d'autres articles sur le thème : Ministre

Gérald Darmanin présente les résultats de l'action ministérielle
12 mai 2021

Présentation des résultats de l'action ministérielle au mois d'…

Conférence de presse du mois de décembre l'action ministèrielle
16 décembre 2020

Dossier de presse : point mensuel du ministre de l'Intérieur de la…

Visuel de Marlène Schiappa et de Gérald Darmanin arrivant en conférence de presse
18 novembre 2020

Conférence de presse du 18 novembre de Gérald Darmanin et Marlène Schiappa