Pétards et feux d'artifice : prudence, il y a des risques !

Publié le 13/07/2021
Photo de feux d'artifices

La fête nationale du 14 juillet rime aussi avec pétards et feux d'artifice. Néanmoins, ces derniers peuvent s’avérer dangereux pour ceux qui les manipulent. Les précautions sont d’usage pour limiter les risques d’utiliser pétards et feux d’artifices lors d'événements particuliers.

Pétards et feux d’artifice : festifs mais dangereux

Pétards et feux d’artifice, le divertissement peut vite virer au drame, tant pour les utilisateurs, que pour leur entourage et toute personne à proximité, ainsi que pour l’environnement. En cause, les substances pyrotechniques qu’ils peuvent contenir. Souvent explosives, elles sont susceptibles d’entraîner des blessures et des brûlures, voire de provoquer des incendies. Avant d'utiliser pétards et feux d'artifices, vérifiez qu’ils portent bien le marquage « CE » et suivez les précautions d’emploi. Ainsi, vous limiterez les risques.

Pétards et feux d'artifice : quelle est la réglementation applicable ?

Depuis le 4 juillet 2010, les artifices de divertissement doivent porter le marquage « CE »1 et être conformes aux normes les concernant.
Ils doivent être accompagnés notamment d’informations en français, sur les limites d’âge et d’instructions d’utilisation. La réglementation distingue quatre catégories d’articles, classées selon leur niveau de dangerosité et de nuisance sonore : F1, F2, F3 et F4. Les articles de divertissement ne peuvent pas être mis à disposition sur le marché pour des personnes n’ayant pas atteint les limites d’âge suivantes :

  • catégorie F1 : 12 ans ;
  • catégorie F2 et F3 : 18 ans ;
  • catégorie F4 : 18 ans. Ces articles ne peuvent être vendus qu’aux personnes ayant des connaissances particulières.

À noter : Des produits relevant de l’ancienne réglementation sont susceptibles d’être encore commercialisés :

  • Les produits classés K1, K2 et K3 avant le 4 juillet 2010 peuvent être proposés à la vente depuis jusqu’à la limite de leur agrément sans dépasser la date du 4 juillet 2017 ;
  • Les produits classés C1, C2 et C3 avant le 1er juillet 2015 peuvent continuer à être proposés à la vente sans limite de date ;
  • Les pétards et les feux d’artifice portant un numéro d’agrément (relevant de l’ancienne réglementation qui n’impose pas le marquage « CE ») ne peuvent plus être commercialisés depuis le 4 juillet 2017.

Pétards et feux d'artifices : conseils d’achat pour limiter les risques

  • Évitez d’acheter un produit dont le mode d’emploi n’est pas rédigé en français.
  • Lisez les informations figurant sur l’étiquetage : la limite d’âge, la catégorie (F1, F2 ou F3), le mode d’emploi et les précautions d’utilisation ;
  • Avertissez les enfants sur les dangers des pétards : chaque année, des doigts sont arrachés lors de jeux qui consistent à garder le plus longtemps possible un pétard allumé dans la main ;
  • Renseignez-vous sur les conditions météorologiques : de nombreux incendies sont imputables à un vent fort qui entraîne des débris d’artifices enflammés dans des herbes sèches ;
  • Avertissez votre mairie et le centre de secours du service départemental d’incendie et de secours (SDIS) le plus proche de votre domicile avant d’organiser un feu d’artifice sur un terrain privé ;
  • Respectez vos voisins : les plaintes auprès des maires pour des nuisances sonores dues aux pétards et aux autres artifices de divertissement sont très fréquentes en période estivale.
Bon à savoir : des arrêtés municipaux ou préfectoraux peuvent interdire la vente d’artifices de catégorie 1 (ou C1) aux mineurs non accompagnés ou en limiter la vente, le transport et le port par des particuliers pendant certaines périodes.

Fiche pratique

 

Imprimer
Partager

Découvrir d'autres articles sur le thème : Sécurité

Ecoliers portant un cartable au dos sur le chemin de l'école
09 septembre 2021

Sur le chemin de l’école : attention aux mauvaises rencontres

Illustration dangers en mer
09 août 2021

Danger en mer : les numéros à connaître

Rapport annuel de l'inspection générale de la gendarmerie nationale
21 juillet 2021

Rapport annuel de l'Inspection Générale de la Gendarmerie Nationale…