Sauvegarde et stockage des données informatiques

Publié le 31/03/2021
Illustration sur les stockages de données

Ce mercredi 31 mars, c’est la Journée Mondiale de la Sauvegarde des Données Informatiques. L’occasion de rappeler les bonnes pratiques pour bien sauvegarder vos données numériques, et éviter de tout perdre en cas de problème !

Une panne, une perte, un vol … nombreuses sont les raisons qui sont susceptibles de nous faire perdre les données contenues sur nos appareils numériques.

En effet, les téléphones, ordinateurs, tablettes ou autres ont une durée de vie limitée, ce n’est pas le cas pour les données, privées (photo et autres souvenirs) ou professionnelles, qui peuvent être conservées sur le moyen ou long terme.

Sauvegarder, la solution pour anticiper la perte des données ?

Notre usage quotidien des outils informatiques a pour conséquence de créer encore et toujours plus de données numériques. Pour autant, informations professionnelles, contenus privés, projets ou autres, toutes ne doivent pas être obligatoirement sauvegardées.

Voici donc quelques réflexes pour vous aider dans la gestion, la sauvegarde et la protection de vos données :

  1. Identifiez les appareils (ordinateur, smartphone, disque dur ...) sur lesquels vos données sont stockées.
  2. Sur ces appareils, priorisez vos sauvegardes, demandez-vous quelles sont les données qui sont importantes à garder et celles qui le sont moins.
  3. L’étape suivante est de déterminer la fréquence de mise à jour de ces sauvegardes, en fonction de la régularité des modifications apportées aux fichiers. Si vous les utilisez quotidiennement, à l’image d’un document de travail, il peut être nécessaire de les sauvegarder après chaque modification. Au contraire, si vous ne les consultez qu’une fois par an, comme des vidéos de vos vacances ou l’anniversaire de votre enfant, une sauvegarde à la dite période suffit.

Comment sauvegarder efficacement vos données ?

Après avoir déterminé quelles données doivent être sauvegardées en priorité, et à quelle fréquence, il est indispensable de bien réfléchir à la solution retenue pour les sécuriser.

  • Stockage de vos données sur un support externe, comme un disque dur externe, une clé USB, une carte mémoire …
  • Stockage de vos données sur un support en ligne ou « cloud », qui sont des services en ligne, gratuits ou payants, à choisir en fonction de la capacité de stockage dont vous souhaitez bénéficier. Pour cette option, vous pouvez vous rapprocher de vos fournisseurs d’accès Internet (FAI).

Pour faciliter votre choix, vous pouvez vous appuyer sur 4 critères :

  1. La fréquence de sauvegarde nécessaire : pour reprendre l’exemple d’un document de travail utilisé quotidiennement, un système de sauvegarde « cloud » est plus avantageux. 
  2. La programmation : il est possible de planifier des sauvegardes automatiques ou à échéance régulière, ce qui vous évite de sauvegarder « manuellement » vos données sur des dispositifs de stockage externe, plus adaptés à des sauvegardes occasionnelles.
  3. La taille de vos fichiers : pour des fichiers lourds (photos ou vidéos), privilégiez une copie sur des stockages externes, plus avantageux que les solutions en ligne.
  4. Le prix des solutions de sauvegarde : pour le stockage externe, il suffit d’acheter un disque dur ou une clé USB, cette solution est souvent moins chère sur le long terme. Pour le stockage en ligne, des solutions gratuites existent, mais la capacité de stockage et les services proposés sont limités. Pour bénéficier de fonctionnalités élargies, et d’un stockage plus important, il est nécessaire de payer un abonnement mensuel ou annuel.

Comment sécuriser la sauvegarde de vos données ?

Pour profiter d’une sauvegarde efficace et assurer la sécurité de vos données, vous pouvez suivre les 5 bonnes pratiques proposées sur le site cybermalveillance.gouv.fr.

Bonne pratique n°1 : Déconnectez les systèmes de stockage du réseau

Pour vous prémunir d’une cyberattaque sur vos appareils lorsqu’ils sont connectés au réseau, ou de vos systèmes de stockage connectés. Une faille suffit pour qu’un cybercriminel accède à vos sauvegardes pour vous les voler, les détruire, ou les chiffrer, comme pour une attaque par rançongiciels (ransomwares).

Afin d’éviter ces attaques, veillez à déconnecter vos solutions de stockage une fois la copie de vos données réalisée.

Bonne pratique n°2 : Protégez les dispositifs de sauvegarde

Pour prolonger la durée de vie de votre dispositif de sauvegarde externe, il est nécessaire de les utiliser avec précaution et de le ranger à l’abri.

Il est également recommandé de dupliquer la copie de vos données numériques sur différents supports de sauvegarde, stockés dans différents endroits.

Bonne pratique n°3 : Protégez les données sauvegardées

Parmi vos données, personnelles ou professionnelles, certaines sont plus sensibles ou importantes que d’autres :

  • Chiffrez les données sauvegardées.
  • Protégez l’accès à la solution de sauvegarde avec un mot de passe unique et robuste (au moins huit caractères, combine des lettres minuscules, majuscules, des chiffres, des caractères spéciaux...).
  • Ne donnez l’accès aux sauvegardes qu’aux personnes habilitées.
  • Privilégiez des pratiques comme le chiffrement, d’autant plus indispensables en entreprise.

Bonne pratique n°4 : Testez les sauvegardes et remplacez les supports de sauvegarde obsolètes

Parfois, une erreur peut survenir au moment de la copie de vos données.
 Pour vous assurez de la réussite d’une sauvegarde, testez la en vérifiant que la copie a bien été prise en compte sur l’espace de stockage choisi.

Il est également nécessaire d’anticiper l’usure de vos supports de sauvegarde, qui ont une durée de vie limitée, en vérifiant de manière régulière leur état et bon fonctionnement. S’ils sont défaillants, veillez à remplacer et migrer vos données sur de nouveaux supports.

Il existe également un risque pour les solutions de stockage en ligne, sensibles à l’obsolescence, et à l’arrêt des mises à jour de la part de leurs éditeurs. Si la solution présente une faille de sécurité, cette dernière ne sera pas corrigée.

Bonne pratique n°5 : Sauvegardez les logiciels essentiels à l’exploitation de vos données

Dans le domaine professionnel ou privé, les données et informations que nous utilisons et manipulons sont sous différents formats, parfois uniquement exploitables avec l’outil idoine :

  • Un système d’exploitation spécifique, ou une version précise de Windows, iOS ou Android
  • Des logiciels particuliers
  • Des configurations spécifiques

Il est donc utile d’assurer la sauvegarde de ces données mais aussi des outils nécessaires à leur lecture, en copiant ces logiciels et les paramètres définis. Les systèmes d’exploitation de ces logiciels bénéficient d’une fonctionnalité de sauvegarde du système, qui vous permet de restaurer le système sur un nouveau support.

Cette méthode de sauvegarde diffère selon le système d’exploitation utilisé. Nous vous invitons à consulter la documentation de votre système d’exploitation pour davantage de détails sur la manière de sauvegarder les données de vos appareils.

Téléchargez les 10 bonnes pratiques

Découvrir d'autres articles sur le thème : Sécurité