Décès du gendarme Jean-Jacques Bloy, du groupement de gendarmerie de l’Ariège

Publié le 13/05/2022
Drapeaux en berne

Gérald DARMANIN, ministre de l’Intérieur Marlène SCHIAPPA, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur chargée de la citoyenneté

M. Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur, et Mme Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’intérieur, font part de leur grande émotion à la suite du décès d’un sous-officier de gendarmerie de la brigade motorisée de Saint-Girons (Ariège) dans l’exercice de ses fonctions, dans la commune de l’Herm en Ariège.
Le vendredi 13 mai vers 17h, alors qu’il circulait dans le cadre d’une mission de reconnaissance d’itinéraire, le gendarme Bloy perd le contrôle de sa moto en glissant sur des graviers. Malgré l’intervention de son binôme et des secours, il décède des suites de ses blessures.

Âgé de 37 ans, il était marié et père de deux enfants.
Gérald Darmanin et Marlène Schiappa présentent leurs plus sincères condoléances à son épouse et ses enfants, sa famille et ses proches, et l’ensemble de ses camarades de la Gendarmerie.

Ils saluent la mémoire de ce gendarme engagé depuis 2005 au sein de la gendarmerie nationale qui servait à la BMO Saint-Girons depuis le 1 septembre 2020.

Ce drame qui vient endeuiller la gendarmerie nationale témoigne de l’engagement quotidien des membres de nos forces de sécurité intérieure au service de l’ensemble des français.

À ce titre, ils méritent le respect et la gratitude de la nation.

Découvrir d'autres articles sur le thème : Crises