Être femme et sapeur-pompier : avant-première du film Vaillante

Publié le 25/01/2022
Avant-première du film Vaillante le 25 janvier 2022

À l’occasion de la sortie du film Vaillante, le ministère de l’Intérieur organise une projection en avant-première le mardi 25 janvier 2022, en présence d’enfants et de sapeurs-pompiers.

Le dessin animé Vaillante (production de MAIN JOURNEY et PCF BRAVEST LE FILM INC) raconte l’histoire de Georgia Nolan, une petite fille qui n’a qu’une seule ambition : devenir pompier comme son père ! Hélas, à New-York en 1932, les femmes n’ont pas le droit d’exercer cette profession… Mais la petite fille va tout faire pour réaliser son rêve et devenir sapeur-pompier.

90 ans plus tard, sur un autre continent, des femmes hésitent encore parfois, trop souvent à devenir sapeur-pompier. Les raisons sont diverses : métier considéré « d’homme », profession à risques, contraintes des responsabilités familiales pesant majoritairement sur les femmes, méconnaissance des conditions d’engagement… Malgré l’augmentation de la proportion de femmes dans les rangs des sapeurs-pompiers, des efforts restent à faire pour que la mixité progresse.

Mesdames, rejoignez les sapeurs-pompiers comme volontaires, professionnelles ou militaires !

Focus sur la féminisation des sapeurs-pompiers

« Les corps des sapeurs-pompiers communaux peuvent être composés de personnels tant masculins que féminins »

En France, c’est le décret du 7 novembre 1976 paru au Journal Officiel qui autorise les femmes à devenir sapeurs-pompiers.

La première femme à avoir suivi cette voie est Françoise Mabille, qui a intégré le corps des sapeurs-pompiers volontaires en 1974, encore exclusivement réservé aux hommes.

Image
Françoise Mabille, première femme à avoir intégré les sapeurs-pompiers volontaires

Le taux de féminisation chez les sapeurs-pompiers a progressé depuis les années 1970. En 2020, il y avait 45 582 femmes sapeurs-pompiers volontaires et professionnels en France : cela représente 1 sapeur-pompier sur 5. Ce chiffre est chaque année en augmentation. 

L’enjeu de la mixité des sapeurs-pompiers est important. Bien qu'elles soient de plus en plus nombreuses à rejoindre les rangs des sapeurs-pompiers, les femmes sont encore peu représentées parmi les officiers.  La part de femmes parmi les effectifs de sapeurs-pompiers professionnels est de 6 % et de 20 % des sapeurs-pompiers volontaires. Et, parmi les officiers, on dénombre 5 % de femmes chez les professionnels et 9 % chez les volontaires.

Le ministère de l’Intérieur s’engage pour la féminisation de ses métiers !

À l'occasion du 8 mars 2021, Journée internationale des droits des femmes, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et la ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, ont présenté la feuille de route sur la féminisation du ministère de l'Intérieur et ont signé le nouveau plan d'actions pour l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes 2021-2023.

Le ministère de l'Intérieur est un des premiers ministères à avoir obtenu les labels Égalité et Diversité (2018). Avec 43% des primo-nominations de femmes préfètes en 2021  (40 préfètes en poste territorial dont 3 préfètes de région) ; 22% de femmes dans la gendarmerie et 28% de femmes dans la police ; la part des femmes est croissante au sein des effectifs du ministère de l'Intérieur.

Égalité professionnelle, écarts de salaire, égal accès aux corps, grades et emplois du ministère, conciliation vie professionnelle et personnelle, prévention des violences sexistes et sexuelles... Des freins demeurent et le ministère de l'Intérieur s'engage pour les lever afin d'atteindre l'égalité femmes - hommes à travers un plan ambitieux.

En novembre 2016, la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC) a publié un plan d'actions pour diversifier les recrutements chez les sapeurs-pompiers.

Depuis 2017, plusieurs mesures sont mises en place pour modifier de manière appropriée les locaux, les équipements et l’habillement : poursuivre l’installation de vestiaires et sanitaires séparés, adapter des tenues aux tailles et à la morphologie des femmes, mise en œuvre de matériels plus légers et plus ergonomiques de sorte que la force physique ne soit plus un facteur limitant sont tout autant de dispositions qui favorisent l’accueil et l’engagement des femmes chez les sapeurs-pompiers.

Plusieurs départements ont instauré la désignation systématique d’une marraine ou d’un parrain à même d’accompagner au sein d’une unité opérationnelle au quotidien la nouvelle recrue et sa famille. Il s’agit également de mieux faire connaître la possibilité réglementaire de ne pas être sapeur-pompier toutes missions et laisser le libre choix du développement des compétences.

Ces propositions ont pu être mises en place dans plusieurs départements invités à instaurer des plans départementaux dédiés.

La fédération nationale des sapeurs-pompiers de France a, quant à elle, constitué un groupe de travail qui vise à développer les actions en faveur de l'égalité et de la diversité chez les sapeurs-pompiers. Pour cela, elle s'appuie sur un réseau de référents égalité diversité désignés à l'échelon départemental qui veillent à la déclinaison du plan d'actions élaboré par la FNSPF en la matière. Ils jouent un rôle actif dans la promotion de l'égalité professionnelle et de la diversité en réalisant des actions de sensibilisation et de communication.

Vous aussi, si vous le désirez, vous pouvez devenir sapeur-pompier. Les recrutements sont ouverts :

Recrutement Sapeurs-pompiers volontaires

Pour s'engager en qualité de sapeur-pompier volontaire, il suffit d'adresser sa candidature directement au Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) de votre département en joignant :

  • une lettre de motivation
  • un CV
  • la copie des titres, diplômes ou attestations de formation.

Vous trouverez les conditions d’engagement sur le site du ministère de l’Intérieur.

Recrutement Sapeurs-pompiers professionnels

Qu'ils soient officiers ou non, les sapeurs-pompiers professionnels dépendent de la fonction publique territoriale. Leur recrutement est soumis à la réussite d'un concours, soit interne, soit externe, ouvrant droit à l'inscription sur une liste d'aptitude pour une durée déterminée, puis à l'accès à un emploi au sein d'un service départemental d'incendie et de secours (SDIS) en fonction de la disponibilité ou la vacance de postes de sapeurs-pompiers professionnels.

Consulter les modalités et la liste des concours sur le site du ministère de l’Intérieur.

Recrutement à la brigade de sapeurs-pompiers de Paris

Pour rejoindre la Brigade vous devez d’abord candidater dans un CIRFA (en effet, les sapeurs-pompiers de Paris sont des militaires). Vous serez ensuite convoqué pour passer un agrément technique. A l’issue de ces épreuves, et si vous remplissez les conditions, vous pourrez débuter votre formation à la BSPP.

1200 jeunes sont recrutés par an. La brigade de sapeurs-pompiers de Paris incorpore chaque mois une promotion de 90 à 100 jeunes pour suivre une formation de 4 mois.

Pour obtenir des informations supplémentaires, rendez-vous sur le site de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

Recrutement au bataillon marins-pompiers de Marseille

Le recrutement est national. Pour déposer votre candidature, vous devez vous rendre dans un des centres d'informations et de recrutement des forces armées (CIRFA) répartis sur le territoire français ou directement au bureau de recrutement du bataillon des marins-pompiers de Marseille.

Pour obtenir des informations supplémentaires, rendez-vous sur le site des marins-pompiers de Marseille.

Découvrir d'autres articles sur le thème : Nos métiers