Légère baisse de la mortalité routière en octobre 2022 par rapport à octobre 2021 mais en hausse par rapport à octobre 2019

Personne en train de conduire une voiture, les mains sur le volant

Les modifications des conditions de trafic à partir du mois de mars 2020 en raison de la crise sanitaire ont conduit l'ONISR à prévoir, pour ses données conjoncturelles 2022, une double comparaison avec les données 2021 mais aussi 2019, année de référence avant crise sanitaire.

Selon les estimations de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) en octobre 2022 :

Les déplacements du mois d’octobre 2022 connaissent une légère hausse de près de +5 % en moyenne par rapport à ceux d’octobre 2021 selon le CEREMA. Bien que la mortalité routière du mois d’octobre 2022 soit légèrement inférieure à celle d’octobre 2021, elle est bien supérieure à celle d’octobre 2019, année de référence.

"Alors que les jours et la luminosité diminuent, j'appelle tous les usagers à redoubler de vigilance, en particulier les usagers vulnérables circulant à pied, à vélo ou d'autres mobilités douces. En octobre 2022, en moyenne, près de deux piétons et plus d'un cycliste sont décédés chaque jour sur les routes.

Respectez le code de la route, être attentif mutuellement aux autres usagers, traverser sur les passages protégés, gagner en visibilité en activant ses feux, en portant des dispositifs rétro-réfléchissants voire des vêtements clairs sont autant de clés pour éviter de nombreux drames en cette période automnale."

Florence Guillaume, déléguée interministérielle à la sécurité routière

Découvrir d'autres articles sur le thème : Sécurité routière