Beauvau de la sécurité à Thionville (Moselle)

Publié le 29/03/2021
Beauvau de la sécurité à Thionville en Moselle

Le ministre de l’Intérieur poursuit ses déplacements en région dans le cadre du Beauvau de la sécurité. À l’occasion de ce onzième déplacement, Gérald Darmanin s’est rendu le 29 mars à Thionville, en Moselle, afin de rencontrer les acteurs de la sécurité publique et de la police scientifique. Accompagné de Laurent Touvet, préfet de Moselle, de Frédéric Veaux, directeur général de la Police nationale, en présence d’élus et de parlementaires, le ministre a échangé avec les policiers mosellans présents sur place.

Véritable concertation d’ampleur nationale, le Beauvau de la sécurité a pour objectif de moderniser nos forces de police et de gendarmerie pour améliorer in fine le service de sécurité rendu à la population.

Dès le début de ce dialogue, le ministre a mentionné la spécificité propre à la commune de Thionville, ville frontière à deux pas de la Belgique, du Luxembourg et de l’Allemagne. « Il me semble à ce titre normal de recruter de nouveaux policiers dans cette circonscription frontalière ». Plus largement, des effectifs supplémentaires, « recrutés et formés, vont arriver prochainement dans tous les commissariats de France. Cela représente 48 policiers supplémentaires en Moselle et 35 en Meurthe-et-Moselle », annonce le ministre de l’Intérieur.

Ce temps d’échange a aussi été l’occasion d’aborder de multiples thématiques comme le matériel, le statut des agents de la police scientifique, les difficultés de la police judiciaire mais aussi la formation et le recrutement.

Gérald Darmanin a également annoncé aux policiers thionvillois qu’ils bénéficieront rapidement de caméras de véhicules afin d’améliorer leurs conditions de travail : « On va vous équiper parmi les premiers ». Une promesse qui répond aux doléances des agents de force de l’ordre concernant le matériel obsolète avec lequel ils sont parfois amenés à travailler.

Cette séquence s’est achevée sur de nombreuses questions, notamment sur le statut de la police scientifique. Lors de son déplacement à Écully, à Lyon, le ministre de l’Intérieur était déjà revenu sur leur rôle au sein du ministère de l’Intérieur. Une fois encore, il s’est prononcé sur la valeur et le prestige d’un tel service : « C'est une magnifique vitrine, qui peut séduire » promettant ainsi de « travailler sur leur statut et de revaloriser cette filière ».

En conclusion, le ministre de l’Intérieur a indiqué « qu’à partir du 1er janvier 2022, tous les trains seront gratuits pour les policiers qui rentrent chez eux ». Une annonce très attendue qui concerne les trajets entre le domicile des policiers et leurs lieux de travail.

Étaient présents :
Le maire de Thionville, Pierre Cuny ; le président du conseil départemental, Patrick Weiten ; le maire de Metz, François Grosdidier ; la députée Isabelle Rauch ; la sénatrice Catherine Belrhiti ; le conseiller régional Jackie Helfgott représentant le président de la région Grand Est ; le sous-préfet de Thionville, Thierry Hegay et le commissaire de Thionville, Maxence Creusat.

Imprimer
Partager

Découvrir d'autres articles sur le dossier : Beauvau de la sécurité

Beauvau de la sécurité sur le contrôle interne
21 septembre 2021

Beauvau de la sécurité : contrôle interne

Beauvau de la sécurité
15 septembre 2021

Clôture du Beauvau de la sécurité par le président de la République

Beauvau de la sécurité
09 juillet 2021

Beauvau de la sécurité : maintien de l'ordre