Amélioration de l’accueil des victimes de violences conjugales dans les unités de police et gendarmerie en 2021

Mobilisation contre les violences intrafamiliales

Dans le prolongement du Grenelle de la lutte contre les violences conjugales de 2019, l'Inspection générale de la Police nationale (IGPN) et l'Inspection générale de la Gendarmerie Nationale (IGGN) rendent publics leurs audits sur la qualité d'accueil des victimes de violences conjugales dans les services de police et de gendarmerie en 2021.

Amélioration de l'accueil des victimes dans les unités de police

Les résultats de la campagne d'évaluation 2021 de l'accueil des victimes dans les services de police se maintiennent à un niveau satisfaisant avec un taux global de satisfaction de 81 % qui se décompose comme suit :

  • environnement et locaux d'accueil (84 %) ;
  • organisation du dispositif d'accueil des plaignants (78 %) ;
  • prise en compte de la victime (82 %).

Il est à noter que le taux global de satisfaction des victimes de violences conjugales est en nette progression (79 %).

Amélioration de l'accueil des victimes dans les unités de gendarmerie

L'évaluation de l'accueil du public dans les unités de gendarmerie a été effectuée par sondage en 2021 et a permis de recueillir les avis de 505 victimes. Deux situations ont été prises en compte dans les questionnaires : l'intervention à domicile et la prise de plainte en gendarmerie.

Quelques chiffres à retenir :

Prise de plainte
  • 95 % indiquent ne pas avoir eu de difficultés à déposer plainte ;
  • 93 % estiment que l'enquêteur a pris en compte leur situation dans tous ses aspects.
Intervention à domicile
  • 93 % estiment que le premier contact téléphonique est très et plutôt positif ;
  • 71 % ont fait l’objet d’un questionnement sur la présence d’une arme à domicile.

Découvrir d'autres articles sur le dossier : Ne rien laisser passer