La présidence française du Conseil de l’Union européenne s’adapte à la situation sanitaire

Logo PFUE

La France exerce la présidence du Conseil de l’Union européenne du 1er janvier au 30 juin 2022. Dans le contexte de la poursuite de l’épidémie de COVID-19, cette présidence est exemplaire dans l’application des mesures sanitaires.

Afin de pouvoir réagir à l’évolution de la pandémie, un dispositif de veille et de décision sanitaires a été mis en place. Un point sanitaire se tient toutes les deux semaines entre le secrétariat général de la présidence française du Conseil de l’Union européenne (SGPFUE), le secrétariat général aux affaires européennes (SGAE), le centre interministériel de crise du ministère de l’intérieur (CIC), la cellule de crise sanitaire du ministère de la santé et des solidarités (CCS) et la task force Covid-19 du ministère de l’Europe et des affaires étrangères, conduisant à la formulation de recommandations sur le format des événements se déroulant en France (physiques, mixtes, virtuels) pour les cinq semaines suivantes.

Conformément à ces recommandations, le cabinet du Premier ministre a décidé que, en France, jusqu’au 4 février, seuls les évènements d’importance majeure et les réunions ministérielles informelles se tiendront en présentiel avec des délégations réduites (ministre + 3 délégués). Les réunions formelles à Bruxelles et Luxembourg du Conseil et de ses organes préparatoires (comités et groupes) sont à ce stade également maintenues en présentiel.

Pour les réunions physiques maintenues en France, les délégations européennes et étrangères devront se conformer aux règles de déplacements en vigueur. Elles pourront utilement consulter les liens suivants :

Plus d'informations ici.

Découvrir d'autres articles sur le dossier : La présidence française du Conseil de l’Union européenne