Bayeux ou le retour de la souveraineté républicaine

  • Grands dossiers
  • Publié le 13/06/2024
  • Mis à jour le 14/06/2024
Droits réservés

À l’occasion du 80ème anniversaire des débarquements et des libérations, le président de la République, Emmanuel Macron, a commémoré la permanence de la République installée à Bayeux dans les jours qui ont suivi le 6 juin 1944. En effet, la ville dans laquelle est arrivé le général de Gaulle le 14 juin 1944, est le symbole du retour de la souveraineté républicaine et de l’autorité de l’État après le Débarquement allié.

Un peu d’histoire

Le 14 juin 1944, le général de Gaulle arrive à Bayeux. Ce sont ses premiers pas sur le sol français depuis 4 ans. Cette visite va être fondamentale pour le retour de la souveraineté républicaine. Ce 14 juin, le chef de la France libre arrive avec un objectif : imposer un représentant du Gouvernement provisoire de la République française (GPRF), le commissaire régional de la République, pour administrer les nouveaux territoires libérés. Cette mission est confiée à François Coulet, nommé par décret le 13 juin. En effet, celui-ci a participé à la Libération et à l’installation des commissaires de la République en Corse libérée.

Les habitants sont nombreux à accueillir le général de Gaulle qui prononce, sur la place du château, un discours bref mais essentiel devant Bayeux rassemblé.

Jusqu’à la Libération de Paris, la sous-préfecture de Bayeux, devient ainsi la « capitale » administrative de la France libre.

Découvrir d'autres articles sur le dossier : Organiser et sécuriser le 80e anniversaire des débarquements et des Libérations

Paramètres d’affichage

Choisissez un thème pour personnaliser l’apparence du site.